Accueil

20
DÉC 2007
10 jours au Salon Nautique

2007-12-20 00:00:00
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/f4a11ec406ac29395853e763ab90be60_XL.jpg
Une excellente fréquentation et un public plus jeuneToujours intégré à l'espace Tradition du Salon nautique, le stand de la Fondation Belem était cett...
Une excellente fréquentation et un public plus jeune
Toujours intégré à l'espace Tradition du Salon nautique, le stand de la Fondation Belem était cette année particulièrement bien placé le long d'une allée passante. Présent à travers les photos en grand format sur les parois du stand et dans les films diffusés en boucle sur écran géant, le Belem n'est pas passé inaperçu. Près de 1000 programmes de stage du printemps 2008 ont été distribués à des visiteurs qui, pour la plupart, ne connaissaient pas le Belem et encore moins sa fonction actuelle de navire-école civil.
Heureusement, grâce à l'efficacité et l'enthousiasme de Myriam, Anne-Marie, Alain, Jean-Luc et Véronique, secondés par Gabriel, second capitaine du Belem, le message a été largement diffusé et la « vérité » rétablie !
L'autre constat de cette édition 2007 est la présence remarquée des jeunes de 15 à 25 ans. Certainement motivés par la nouvelle politique tarifaire du Salon Nautique, ils ont été plus nombreux que l'an passé à venir interroger les stagiaires présents sur le stand pour en savoir plus sur le navire et l'offre de la Fondation. Voilà qui laisse augurer, peut-être, un certain rajeunissement des stagiaires du Belem dans les années à venir. Mais c'est surtout, pour la Fondation, l'assurance que sa présence au Salon nautique atteint son objectif : faire connaître aux nouvelles générations sa mission et les enjeux de cette incroyable aventure qu'est le Belem.
 
Quelques brèves de salon...
Nous avons eu le plaisir d'accueillir sur le stand plusieurs marins de l'équipage et beaucoup de stagiaires fidèles, encore appelés « récidivistes » dans le jargon Fondation. Plusieurs anciens bénévoles de l'époque où sont également passés. Et même, deux officiers de la Marine nationale belge, parés de leur uniforme, sont venus rêver un moment sur le stand, regrettant amèrement que la Belgique ne possède pas de grand voilier pour embarquer leurs « midships » !
 
Le programme 2008  
Le salon nautique est aussi l'occasion de tester grandeur nature le programme de stages de l'année à venir. Cette année ne sont commercialisés que les stages de la première partie de saison, celle qui précède le départ pour la traversée atlantique vers Québec. Ce programme  est caractérisé par des navigations en Manche et Atlantique. Il permettra aux fidèles de reprendre tranquillement la mer, et aux nouveaux apprentis gabiers de découvrir le Belem grâce à des stages d'accès facile, avant le grand départ pour Québec, qui offrira aux amateurs de grandes traversées des occasions uniques de naviguer au large à bord Belem. Près d'une centaine de visiteurs au Salon Nautique se sont inscrits pour recevoir des informations détaillées sur les stages qui seront proposés à cette occasion !
Pour en savoir plus,
 
 
 
 

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 22.85% financé
    • 6 855 € collectés
    • 98 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok