Accueil

23
JUI 2011
Le Belem fête le fleuve à Bordeaux

2011-06-22 22:05:13
Le Belem est invité d'honneur des Fêtes du Fleuve de Bordeaux : cette 7ème édition n'a pas fait exception à l'union heureuse de Bordeaux, de son fleuv...

Le Belem est invité d'honneur des Fêtes du Fleuve de Bordeaux : cette 7ème édition n'a pas fait exception à l'union heureuse de Bordeaux, de son fleuve retrouvé et du dernier grand voilier de commerce français du XIXème siècle, qui est là pour rappeler que la beauté de la ville a pour origine la prospérité que lui a apporté le commerce. A l'image de cette place magnifique que l'on pouvait contempler depuis le pont du Belem, chef d'œuvre premier de Gabriel, et qui s'appelle bien... place de la Bourse !

Une arrivée spectaculaire Le Belem est arrivé dans le « Port de la lune » dans la soirée du jeudi 16 juin, en provenance de l'Ile d'Aix avec à son bord une délégation d'élus, de partenaires, de journalistes qui ont connu le bonheur de  « s'éreinter les mains sur les bouts du Belem », comme le dit Stephan Delaux adjoint au maire de Bordeaux, ami du Belem - qui a pu de surcroît découvrir les joies de l'ajustement de sa grande taille à celle à peu près équivalente des bannettes du trois-mâts : « qu'importe, le bonheur était d''être sur ce bateau magnifique ». Cette brève mais symbolique navigation a été couverte par deux équipes de télévision, France 3 et TV 7 ;  deux très jolis sujets à visionner en cliquant ici. Arrivé un peu en avance sur l'étal, le Belem n'a pu résister à la pression de près de 4 nœuds de courant et Jean Alain Morzadec a dû mouiller l'ancre en plein milieu du fleuve pour stopper la dérive du trois-mâts vers le Pont de Pierre : déjà fort sollicité par le passage du tram, le pont n'aurait rien trouvé de bon dans un coup d'épaule involontaire du vieux mais costaud trois-mâts. L'accostage au ponton à contre courant a pu, un peu plus tard, s'effectuer sans encombre. Beaucoup de monde sur le quai pour apprécier, comme Laurent Maupilé, organisateur des Fêtes du Fleuve, la manœuvre d'évitement du Belem et celle de la Belle Poule arrivée quelques instants plus tard, mais amarrée bien avant, car plus leste que le trois mâts barque de 800 Tx. La manœuvre parallèle des deux bâtiments fut effectivement un spectacle magnifique.

Au cœur de la Fête Le Belem était cette fois-ci amarré quasiment en face de la Place de la Bourse. Et pour que la fête soit totale, il était situé à proximité immédiate de la grande scène musicale, parrainée par la Caisse d'Epargne, où se sont produits de nombreux groupes amateurs ou professionnels. Samedi soir ce fut au tour de l'orchestre national Bordeaux Aquitaine sous la baguette de son très talentueux et volubile directeur musical, Kwamé Ryan, originaire de Trinidad, qui a interprété quelques-uns des plus célèbres airs du compositeur de musique de film, John Williams. Un grand plaisir musical qui a culminé avec le solo de violon du film La Liste de Schindler magistralement interprété par Matthieu Arama, soliste de l'orchestre, sur un Stradivarius magique prêté par un mécène. Le Belem était là, en fond de scène,  pour rappeler que l'on fêtait aussi le fleuve !

Une programmation resserrée   Jadis étalée sur 4 à 5 jours, la Fête du Fleuve se déroule depuis 2009 sur 2 journées, avec cette fois-ci une programmation particulièrement dense et pour la première fois une vraie activité sur la Garonne – du moins chaque fois que le flot des marées s'apaisait pour laisser rameurs, pagayeurs, nageurs et petits ou moins petits voiliers manœuvrer sans péril sur un fleuve dont la sécheresse ne semble pas avoir ralenti l'élan. Le Belem, star fidèle de l'évènement, a attiré près de 3000 visiteurs sur vendredi après midi et les deux journées du week end. Tous ont été merveilleusement accueillis par une escouade efficace de bénévoles, dont certaines récidivistes de l'escale de Bayonne : il fallait leurs sourires pour faire oublier aux visiteurs le temps qu'ils avaient passé sur le quai à attendre de pouvoir fouler la passerelle menant au ponton, et affronter ce faisant une périlleuse descente quand la marée était basse, ce qui fut le cas, et avec de gros coef, chaque après midi. Le Belem se mérite...

Soirées illuminées Plusieurs réceptions ont eu lieu sur le trois-mâts tout au long de son séjour à quai. Samedi et dimanche soir, le ciel de Bordeaux a été illuminé par les prouesses artificières de la maison Ruggieri. Les deux jours, Alain Juppé, Maire de Bordeaux et Ministre des Affaires étrangères, a choisi le Belem pour venir admirer un spectacle qu'il affectionne particulièrement. Le samedi ce fut en compagnie de son collègue allemand, Guido Westerwelle, qui eut ainsi l'occasion de découvrir d'un seul coup d'œil ce que Bordeaux de nuit pouvait montrer de plus beau, dont... le Belem. Bordeaux est un des ports qui à l'instar de Nantes prennent plaisir à accueillir le Belem et c'est peu de dire que l'équipage y est sensible. Outre la détente que procurent ces quelques jours de paix relative au milieu d'une saison de navigation particulièrement chargée, ils y éprouvent la sensation très forte qu'ici on aime le Belem, et que ceci vaut aussi un peu pour eux !

          A bientôt Bordeaux...

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 21.55% financé
    • 6 465 € collectés
    • 94 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok