Accueil

20
NOV 2011
Chauvelon, un siècle après...

2011-11-20 09:15:49
Mercredi 2 Novembre 2011, Bruno Chauvelon a embarqué pour descendre la Loire de Nantes jusqu'à St Nazaire : une première et un grand moment d'émotion...

Mercredi 2 Novembre 2011, Bruno Chauvelon a embarqué pour descendre la Loire de Nantes jusqu'à St Nazaire : une première et un grand moment d'émotion pour  le petit fils de Julien Chauvelon, commandant du Belem de 1901 à 1914. Témoignage capté sur le vif par Christelle Proutière,  journaliste et fidèle du Belem.

Bruno Chauvelon :
« J'ai l'impression de vivre dans l'Histoire... celle de ma famille. J'ai eu un peu... non plutôt beaucoup de frissons au moment du départ de Nantes. J'étais installé à un endroit privilégié, debout sur la timonerie. J'ai eu l'impression d'y avoir toujours été, d'être chez moi. J'ai vécu ce moment avec des gens formidables. ils sont le relais de ce que ma famille a emmagasiné comme images et souvenirs depuis tant d'années. J'ai pu voir le comportement du bateau, et cela m'a donné envie de participer. Pour moi, c'est la Marine au sens noble. C'est un vrai plaisir de rencontrer ceux qui font vivre le bateau. Je le connais depuis 50 ans mais aujourd'hui c'est pour moi une 1ère de descendre la Loire. Le Commandant comme ses prédécesseurs est pris par la passion de ce bateau. on ressent que la 'Voile' est dans leur âme, dans leur raison d'exister. J'aime bien ce Commandant. Il est un référent, il correspond bien à ce que le Belem transmet, l'image de cette Marine, l'Histoire... Nous avons fait un beau parcours, mais là en arrivant à l'estuaire, c'est la fin de la promenade : le bateau qui commence à gîter... c'est beau, le bateau vit ! »

Ca donne des envies ?
« Oui, mais il faut trouver le bon moment pour partir en famille, avec les enfants. J'ai envie de transmettre... ils sont devenus plus grands maintenant. Il faut un moment où l'on va se poser un peu. Pour l'instant on sent que tout va très vite, trop vite. Dans notre famille, on a toujours vécu avec l'eau... ils ont été sur des bateaux. Et le Belem, fait partie aussi de leur vie, il fait partie du mobilier, du patrimoine de la maison. »

Quels souvenirs allez-vous garder ?
« C'est comme lorsque l'on va dans un endroit magique, on se laisse porter... on vit encore plus fort, après, un peu par procuration... On emmagasine pour revivre ensuite... »

Commandant Jean-Alain Morzadec :
« Aujourd'hui, c'est un bel hommage à Julien Chauvelon, qui a descendu de multiples fois la Loire, lors de la période commerciale du Belem. Personnellement, j'aimerais être à la place de Bruno Chauvelon, son petit fils qui navigue aujourd'hui avec nous. Je trouve ça extraordinaire de revenir sur le bateau qu'a commandé son grand père, surtout un bateau comme celui là, l'unique 3 mâts en France. Je l'envie... il y avait beaucoup d'émotions quand je l'ai emmené sur le toit de la timonerie... il vivait en 1901, il s'identifiait à son grand-père. »

Que pensiez-vous au moment du départ, vous pensiez vous aussi au Commandant Julien Chauvelon, en quittant les quais de Nantes, un siècle après lui ?
« Non, mon esprit n'était pas d'être à la place du grand père, mais lui, Bruno se prenait pour son grand père. C'est pour cela que j'ai voulu qu'il soit là haut auprès de moi. »

 
Bruno Chauvelon vit à Nantes. Lui et sa sœur qui vit à Toulouse sont restés très fidèles à la mémoire de leur grand père tout en regrettant que par pudeur sans doute, les souvenirs laissés par Julien soient peu nombreux. Pas d'écrits. Une mémoire à reconstituer. Un lien très sincère s'est également instauré entre Bruno et Jean-Yves Delitte, le premier à faire revivre par la magie du dessin ce pan de l'histoire de la famille Chauvelon. Jean-Yves a offert à Bruno une planche de son dernier album qui fait apparaitre le commandant Chauvelon et son épouse sur le pont du Belem lors du dernier voyage en 1913. Cette oeuvre originale lui a été remise le 27 octobre à bord du Belem par Nicolas Plantrou. En hommage à ces commandants qui ont pris soin du Belem et lui ont permis de naviguer jusqu'à aujourd'hui.

2 commentaires

  • herve
    herve , posté le 04/10/2012 à 07:47
    3jours en mers du 29 au 1er octobre ,quart de nuit ,pleine lune ,belle houle , chaussee de sein, et les dauphins aussi ,intense emotion de barrer ce trois mat barque de reve,,,,le belem c est difficile de le quitter le lendemain ,,,,sur le quai ,,,, alors à bientot belem et chouette equipage, merci pour ce que vous m avez apporté.

    hervé.
  • cathy
    cathy , posté le 08/08/2012 à 22:33
    Bonjour ,
    J'ai passé 2 jours sur le Bélem en 1993 ,une expérience unique et merveilleuse , à l'époque je crois que le commandant était monsieur Cornille , qu'est il devenu ? car j'en garde un bon souvenir ainsi que Jo .
    Merci
    Cathy

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 23.48% financé
    • 7 045 € collectés
    • 101 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok