Accueil

18
OCT 2013
La méditerranée au cœur de l’été du Belem

2013-10-17 22:00:00
© Benjamin Decoin Le programme de navigation estival du Belem laissait rêveur lorsqu’il a été annoncé. Il semblerait qu’il ait tenu ses promesses. Fla...
© Benjamin Decoin

Le programme de navigation estival du Belem laissait rêveur lorsqu’il a été annoncé. Il semblerait qu’il ait tenu ses promesses. Flash-back sur une montagne de souvenirs, rencontres et anecdotes.

 

 

 

 

 

 

Le tour de la Pénisule Ibérique par le Portugal et le Maroc
Après une escale événementielle en Juillet organisée par Nantes Métropole, le capitaine Jean-Alain Morzadec, assisté de ses 15 hommes d’équipage et 48 équipiers amateurs, met le cap sur Lisbonne via le golfe de Gascogne et Cap Finistère, porté par l’Alizé portugais. Le Trois-mâts fait ensuite route vers le Maroc en franchissant le Cap Saint-Vincent avec un passage sous voiles devant Gibraltar avant de revenir vers Tanger et son chaleureux comité d’accueil de haute volée. Début août, le Belem rejoint Alicante au sud de l’Espagne. Depuis le pont du Belem, on aperçoit les deux continents, l’Afrique d’un côté et l’Europe de l’autre. Un mouillage à Ibiza permet aux stagiaires d’explorer l’île mythique. Il fait chaud, si chaud pendant la traversée que le Capitaine improvise une piscine à bord dans les voiles du Belem, imitant celle imaginée par la famille Guinness lors du Tour du Monde de Fantôme II entre 1923 et 1924. Le Trois-mâts rallie ensuite les côtes françaises à Port-Vendres qui réserve toujours un accueil très chaleureux au bateau. Cette année, on compte 3.600 visiteurs à bord en deux jours!

 

Avant le départ pour Tanger, les stagiaires prennent la pose avec le Capitaine © Benjamin Decoin
Le Trois-mâts Belem faisant route vers Alicante © Benjamin Decoin

Piscine improvisée sur le Belem © Benjamin Decoin
L'équipage du Belem débarque à Alicante © Benjamin Decoin

  

La découverte des îles méditerranéennes et ses bijoux classés au patrimoine mondial

Le Commandant Morzadec passe alors la barre au Commandant Simon pour une navigation au cœur des îles méditerranéennes que des stagiaires « récidivistes », autrement dit des « habitués », ont qualifié d’exceptionnelle. Exceptionnelle, non pas pour la force des vents – ils sont faibles - ou la douceur du climat – on parle à bord de canicule - mais par la beauté des îles, la qualité patrimoniale des sites, la majesté de la nature ou encore l’esprit des vacances d’été. La splendeur des îles avec la Corse, la Sardaigne, Malte et son archipel - Gozo et Comino - les îles italiennes de Capri et de Ponza. La qualité des sites : la cité classée de La Valette et son architecture marquant la fin de la Renaissance si bien préservée, la forteresse de Bonifacio dominatrice et la millénaire ville de Syracuse, également classée. La majesté de la nature avec les mers en toile de fond, bien sûr, mais aussi le franchissement d’un détroit (Messine séparant la Sicile de la Calabre), le plongeon au cœur de la réserve naturelle en baie de Girolata (classée), l’observation de deux volcans, l’Etna (classé), au lointain et le Stromboli bien plus près, offrant ses éruptions de lave en spectacle depuis le Belem. L’esprit des vacances règne avec la découverte de criques inconnues, si pittoresques et ses mouillages improvisés.

Le Belem devant le Stromboli © Myriam Villert

 

Le Belem invité sur les grands événements de la fin d’été
Fin août, retour en France avec un détour très remarqué par l’île de Beauté où le Belem suit, de Porto Vecchio jusqu’à Bonifacio, la flotte de la Corsica Classic Week. Quelques jours plus tard, c’est à Marseille, capitale européenne de la culture, que le Belem est la vedette de la myriade de bateaux qui composent la parade nautique « Septembre en Mer », puis c'est à Monaco qu’il est l’invité de marque de la Monaco Classic Week. Il y côtoie les derniers témoins du yachting, petite et grande plaisance confondues. On y régate, on y parade, on y cuisine.  La Belle Classe ! Le Commandant Simon et Monsieur Pierre Mackiewicz, Président de la Caisse d’Epargne de Côte d’Azur, ont le privilège d’accueillir à bord son Altesse Sérénissime le Prince Albert de Monaco. Place ensuite à la course des grands voiliers, la Mediteranean Tall Ships Regatta – reliant Barcelone à Toulon. Le Trois-mâts ne compte pas remporter la victoire. Le  capitaine, régatier hors pair, sait bien que le Belem est nettement plus lent que le quatre-mâts russe. L’important est de participer, comme le disait Pierre de Coubertin. Les plus beaux et grands voiliers au monde offrent aux barcelonais un grand spectacle nautique. Lors de la course, les stagiaires aperçoivent depuis le pont du Belem, le Krusenstern, le Santa Maria Manuela, le Far Barcelona, la Recouvrance mais aussi des dauphins, des thons et une baleine – enfin, on entend surtout son chant, il fait nuit ! Au classement général, le Belem se positionne en 19ème position …. sur 26 !

Parade nautique à Marseille © Aguila Voyages
Le Belem dans le vieux port de Marseille © Myriam Villert
Son Altesse Sérénissime le Prince Albert de Monaco à bord du Trois-mâts Belem
Les équipiers embarqués pour participer à la Mediterranean Tall Ship Regatta
Départ de la course depuis Barcelone

 

 

 

4 commentaires

  • Fondation Belem
    Fondation Belem , posté le 22/10/2013 à 18:44
    Riccardo, Il Belem ritornerà a Venezia a Pasqua 2014. Venite a vederlo a questa opportunità. I marinaretti del Giorgio Cini potranno navigare prima dell'arrivo a Venezia. Se siete interessati, contattate del mio parte Gianni Missiaja Missaglia/ gianni.missiaja@alice.it / 0039 3355740185 o Facebook/Marinaretti d’ell Istituto Scilla IPSAM Giorgio Cini.
  • dubois jean
    dubois jean , posté le 21/10/2013 à 12:58
    je vous envie et c'est la mort dans l'ame que je lis ces messages je suis allé sur d'autres 3 mats uo j'ai pu mettre en exergue ce que j'avais appris et en ai tiré une certaine fierté mais rien ne vaut mes stages sur le BELEM et encore a ce jour les regrets n en finissent pas j dubois
  • riccardo.roemer de rabenstein
    riccardo.roemer de rabenstein , posté le 20/10/2013 à 12:51
    Ieri ,nel porto di Nizza dopo esattamente 50 anni ho avuto il piacere di tornare a bordo al Belem,ci avevo fatto una campagna estiva d'istruzione quando ero allievo del Nautico Leon Pancaldo di Savona, come Giorgio Cini,ho avuto il piacere di conoscere il Comandante attuale della BELEM che mi ha confermato che saranno in visita a VENEZIA il
    prossimo Aprile,dove la nave si fermera'per qualche giorno per essere ammirata di nuovo dagli Italiani,dato che la
    allora Giorgio Cini,come Goletta stava di base all'Isola di San Giorgio,Francamente non la ricordavo cosi'bella.ma
    l'Impegno Francese a dare cosi'lustro a questo gioello di nave a vela,ne ha creato veramente una ''Eccellenza''della
    Marineria.Se non ci saranno problemi insuperabili,saro'a Venezia ad incontrala.
    Riccardo ROEMER de RABENSTEIN
  • CROS Philippe
    CROS Philippe , posté le 19/10/2013 à 16:00
    Etant à TOULON lors du départ de la dernière étape, je fus émerveillé et fière de voir sortir sous voile le BELEM. Il est à noter que ce fut le seul grand voilier à sortir sous voile.
    Félicitations.
    Un ancien équipier du BELEM.

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok