Accueil

09
JAN 2014
La redécouverte de l’histoire italienne du Trois-mâts (1951-1979)

2014-01-09 12:13:54
Une carte postale d'archive de 1953 retrouvée montrant l'île San Giorgio où l'on apperçoit à gauche le Giorgio Cini.Les historiens savent peu de chose...
Une carte postale d'archive de 1953 retrouvée montrant l'île San Giorgio où l'on apperçoit à gauche le Giorgio Cini.

Les historiens savent peu de choses de la période italienne du Belem : les grandes lignes et quelques dates charnières. Nous ignorons la motivation profonde du Comte Cini, la portée de son œuvre sociale et visionnaire dans l’Italie d’après-guerre, l’impact sur les adolescents, les aménagements précis opérés à cette époque pour transformer le bateau en navire école, l’organisation de la vie à bord pour les jeunes, les navigations qu’effectue le bateau. Nous ignorons qui étaient ces « marinaretti », d’où ils venaient, ce que le bateau représentait pour eux, et ce qu’ils sont aujourd’hui devenus. Pour découvrir cette histoire méconnue, la sublimer, en hommage à un grand mécène visionnaire et philanthrope qui a sauvé le Trois-mâts de la disparition, la Fondation Belem a entrepris une vaste opération de recherche d’archives à Venise et de recueil de témoignages oraux. Tous les témoins interrogés se sont prêtés aisément au jeu et ont manifesté une vive émotion. Le fruit de ces recherches sera dévoilé en avril 2014, par la publication d’une brochure historique et sa déclinaison en exposition événement au Musée naval de Venise. 

 

L’histoire italienne du Trois-mâts connue jusqu’à présent, qui sera enrichie en avril 2014

En 1951, le Comte Vittorio Cini, sénateur et mécène italien, rachète le Trois-mâts privé de Sir Edouard Guinness à ses héritiers, qui n’est autre que l’ex-Belem, le navire de commerce nantais réaménagé en yacht de luxe. Il le transforme en navire école pour initier aux métiers de la mer, les orphelins de marins et de pêcheurs accueillis au centre maritime de sa Fondation, implantée sur l’île San Giorgio Maggiore à Venise. Fantôme II est alors renommé Giorgio Cini, en souvenir de son fils disparu dans un accident d’avion. Il est aménagé en goélette afin de faciliter le maniement par de jeunes adolescents. Mais en 1965, face aux difficultés économiques pour l’entretenir en bon état de navigation, le bateau est vendu aux Carabiniers puis finalement abandonné aux chantiers navals de Venise achevant sa restauration dans le but de le vendre et récupérer les fonds engagés.

Au verso de la carte postale, le courrier touchant d'un ancien marinaretti, témoignage de la vie à bord en 1953.

 

 

6 commentaires

  • Fondation Belem
    Fondation Belem , posté le 10/01/2014 à 12:18
    Bonjour,

    merci pour vos bons voeux, bonne année à vous. La navigation pour rejoindre Venise est en fait reservé aux marinaretti qui vont pouvoir revivre leurs souvenirs en naviguant sur le Belem/Giorgio Cini. Nous avons une journée de navigation Venise-Venise le 22 avril qui a été mis en commercialisation le 6 décembre et c'est déjà complet. Vous pouvez néanmoins vous inscrire sur liste d'attente au cas ou une place se libère sur ce lien http://www.fondationbelem.com/choisir_un_stage.htm
    Vous pouvez également vous inscrire à un stage au départ de Venise, destination Dubrovnik sur ce même lien.
    Enfin si cela vous interesse des visites publiques seront organisées à Venise : le samedi 19, dimanche 20, lundi 21, samedi 26 et dimanche 27 avril, toutes les infos ici http://www.fondationbelem.com/les_escales_du_belem_en_avril.htm
    A bientôt sur le Belem!
  • Marco BALDINI
    Marco BALDINI , posté le 10/01/2014 à 10:52
    Leggo abbastanza bene il Francese, ma l'idea del traduttore automatico è ottima. A presto in Venezia.
    Marco Baldini studente della G. Cini sez. elettrica anni 1962-65
  • MARTIN
    MARTIN , posté le 09/01/2014 à 21:14
    bonjour et meilleurs voeux
    y'a t il un stage pour rejoindre Venise et éventuellement durant le stationnement à Venise??
  • Mauro Padovini (ex Giorgio Cini)
    Mauro Padovini (ex Giorgio Cini) , posté le 09/01/2014 à 17:19
    GRAZIE ED A PRESTO...
  • Fondation Belem
    Fondation Belem , posté le 09/01/2014 à 17:12
    Dear Mauro,

    You can find on our website the history in english with this link : http://www.fondationbelem.com/meet_the_belem.htm
    We are working on a new wevsite with more translation and especially in italien for our big event in Venezia.
    Buon Anno
  • Mauro Padovini (ex Giorgio Cini)
    Mauro Padovini (ex Giorgio Cini) , posté le 09/01/2014 à 17:08
    Potreste inserire l'opzione nel vostro sito, della traduzione in piu' lingue?

    Inglese, Italiano, Spagnolo e Tedesco.

    Non credo che sia una cosa impossibile per Voi, per noi sarebbe di grande

    aiuto.

    Ringrazio

    Mauro Padovini

    (Ist. Scilla 1953/1959).

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok