Accueil

07
MAI 2014
Venise, rétrospective d’une escale événementielle historique

2014-05-07 18:27:26
  Le Belem dans la lagune de VeniseUn événement inauguré sous le haut patronage de l’Ambassade de France en Italie L’événement a été inauguré samedi 1...
 
Le Belem dans la lagune de Venise

Un événement inauguré sous le haut patronage de l’Ambassade de France en Italie

L’événement a été inauguré samedi 19 avril de manière très officielle, sous le haut patronage de l’Ambassadeur de France à Rome, Monsieur Alain Le Roy, aux côtés du Président de la Fondation Belem, Monsieur Nicolas Plantrou, du Maire de Venise, Monsieur Giorgio Orsoni, du petit-fils du Comte Cini, le prince Giovanni Alliata di Montereale, incarnant la mémoire de son grand père et représentant la Fondation Cini. Le message de l’escale vénitienne était clair : la Fondation Belem souhaitait rendre hommage aux italiens, et notamment au Comte Cini pour avoir sauvé de la disparition le Trois-mâts en lui conférant un nouveau rôle, celui de navire-école, en phase avec les enjeux économiques dans l’Italie d’après-guerre. La Fondation Belem, créée à l’initiative des Caisses d’Epargne qui ont racheté le bateau, n’a fait que prolonger sa vie de navire-école en l’ouvrant au plus grand nombre.Pour remercier les personnalités et partenaires présents à bord, le Président de la Fondation Belem leur a remis des médailles commémoratives de l’événement, frappées par la Monnaie de Paris et représentant la silhouette du Belem se reflétant en miroir dans celle du Giorgio Cini.

Inauguration de l'événement par les officiels. De gauche à droite : Prince Giovanni Alliata di Montereale, petit-fils du comte Cini, Alain Le Roy (au micro), ambassadeur de France en Italie, Nicolas Plantrou, président de la Fondation Belem, Jean-ALain Morzadec, capitaine du Belem, Giorgio Orsoni, Maire de Venise et Julien Salvy, Consul de France à Venise

Dans le prolongement de cette cérémonie officielle, d’autres temps forts ont marqué les 10 jours du Belem à Venise : l’accueil à bord des Français de Venise, des membres de l’association Vela al Terzo, des élèves de l’institut nautique d’Italie, la bénédiction de l’équipage le jour de Pâques par Mons. Ettore Fornezza, en miroir des bénédictions des équipages du Giorgio Cini.

 

Le Belem entrant dans l'Arsenal de Venise accompagné des bateaux traditionnels de l'assocation Vela al Terzo © Philip Plisson
Le Belem à quai dans l'Arsenal, 40 ans après le Giorgio Cini © Philip Plisson

Un retour chargé d’émotion pour les marinaretti
Ce retour à Venise a permis à de nombreux anciens marins du Giorgio Cini de retrouver le bateau à bord duquel ils avaient embarqué l’été lors de croisières d’instruction d’un mois, alors qu’ils étaient soit des orphelins du Centro Marinaro installé sur l’île San Giorgio, ou bien des élèves des instituts nautiques de toute l’Italie. Une quarantaine comme Gianni ou Manuela ont eu la chance de naviguer entre Trieste et Venise et de revivre une aventure maritime sur les mers de leur enfance, avec la fierté d’être sur le pont vendredi 18 avril, le jour de l’entrée mythique dans Venise. Une histoire contée par France 2 en cinq épisodes au JT de 13h, du 21 au 25 avril. Deux cent autres, venant de toute l’Italie et exceptionnellement réunis à Venise lundi 21 avril, l’ont revisité le cœur serré, laissant les souvenirs de leur jeunesse remonter avec émotion. Tous ont unanimement admiré son excellent entretien assuré par la Fondation Belem et son équipage.

 

Une escale forte en contenu pédagogique sur l’histoire italienne du Trois-mâts
La Fondation Belem n’a pas seulement organisé le retour du bateau à Venise. Fidèle à sa mission d’intérêt général et d’ouverture au plus grand nombre, elle a reconstitué l’histoire  italienne du Trois-mâts, en s’appuyant sur des archives et des témoignages et l’a dévoilée au travers d’un livre dédié et d’une exposition temporaire présentée au Musée naval de Venise.

L'exposition "l'histoire italienne du Belem" présentée au musée naval de Venise face au Belem pendant l'escale.

L’histoire retrace le rachat du navire par Vittorio Cini, ses transformations, son usage pour les croisières d’instruction, mais surtout explique l’engagement personnel du Comte Cini dans un projet philanthropique d’éducation de la jeunesse et notamment des orphelins de marins et pêcheurs après la seconde guerre mondiale. La Fondation Belem tenait à faire comprendre aux vénitiens que le Belem et le Giorgio Cini ne sont qu’un seul et même bateau, ce qui n’avait rien d’évident. En effet, dans les années 50 et 60, les origines nantaises du bateau, racheté aux héritiers de Sir Arthur Ernest Guinness avaient progressivement été oubliées. L’exposition présentait, outre neuf panneaux illustrés retraçant l’histoire, une magnifique maquette du Giorgio Cini, des films historiques et une série de tableaux des peintres Renaldo Grossi, Sandro Feruglio et Cadorin, illustrant le Giorgio Cini et les marinaretti, pour la 1ère fois rassemblés dans un lieu unique et présentés au public. Il s’agissait d’huiles sur toiles, pour la plupart prêtées par l’institut nautique Cini Venier.

Dépaysement Vénitien avec ce vaporetto aux couleurs du carneval passant devant le Belem © Philip Plisson

Un bateau qui a finalement peu changé
Le bateau a finalement subit peu de transformations depuis sa période italienne : la salle polyvalente au centre, servant à l’époque de dortoir avec hamacs pliables ainsi que de salle à manger pour 80 élèves a été réaménagée en « batterie », comprenant 4 box de 12 bannettes et une table centrale fixe pour seulement 48 stagiaires, la timonerie placée sur le Spardeck lors de la période italienne a été réinstallée sur la gaillard d’avant, les moteurs ont une nouvelle fois été changés, le gréement goélette plus maniable pour la jeunesse italienne a été remplacé par son gréement d’origine, à phares carrés sur le grand mât. Le petit roof a été rallongé jusqu’au grand roof, incluant ainsi le grand mât mais sans pour autant laisser un passage entre les deux pièces reliées uniquement par passage par la coursive bâbord ou tribord. 

 

Le Giorgio Cini à gauche, le Belem à droite, 60 ans les séparent, un seul et même bateau à Venise

Retrouvez toutes les photos de l’escale événementielle à Venise ici

Retrouvez les photos de Philip Plisson ici

Retrouvez sur les vignettes ci-dessous les témoignages des anciens marinaretti du Giorgio Cini 

 

 

 

 

Le Belem riva San Biagio de nuit à Venise © Philip Plisson

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 22.45% financé
    • 6 735 € collectés
    • 97 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok