Accueil

02
DÉC 2014
Chef cuisinier du Belem pendant 18 ans, Lionnel Issert-Tabardel change de cap

2014-12-01 23:00:00
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/34c9d541ca826729c105f878792e4df2_XL.jpg
Le cuisinier en chef du Belem - qui a permis que la table du Belem soit si réputée parmi celles des grands voiliers - a définitivement posé son sac à...

Le cuisinier en chef du Belem - qui a permis que la table du Belem soit si réputée parmi celles des grands voiliers - a définitivement posé son sac à terre. Rétrospective de 18 saisons très gourmandes à bord du Belem.

Autodidacte, Lionnel Issert-Tabardel a fait de la cuisine son métier, un métier qu’il a toujours pris très à cœur. Un «indiscipliné, qui aime l'ordre et la rigueur », c'est ainsi qu'il se définit. Passionné par les voyages et la photo, après un service national de 18 mois à bord des porte-avions Clémenceau et Foch, Lionnel s’est ensuite vite senti confiné dans les cuisines fermées des restaurants à terre. Poussé par l'envie de découvrir le monde, il réfléchit alors à différents projets professionnels, toujours  dans le domaine de la cuisine : travailler à l’étranger, sur des chantiers, des bateaux off-shore ? Sa candidature est finalement retenue par la Compagnie morbihannaise, l’actuelle Compagnie Maritime Nantaise. Pendant deux ans, il sera  cuisinier à bord des « Ro-Ro » ou rouliers, les bateaux transportant des voitures. Le 13 janvier 1989, on lui propose d’aller sur le Belem. « C’est un pétrolier ? » demande-t-il « Non c’est un trois-mâts à voiles » lui répond-on. « Ah, vous n’avez plus d’argent pour mettre des moteurs ! » rétorque t’il …. Lionnel Issert Tabardel ignorait tout du Belem mais il se laisse convaincre de faire l’essai durant une saison. Il y restera jusqu’en 1997, découvrant l’esprit particulier du Belem, à travers Daniel Jéhanno, le Bosco, les commandants Arzel, Euzen et tous ceux qui suivront. Le mot d’ordre de l’époque : naviguer à tout prix ! 1997, changement de cap. Pendant sept ans, Lionnel exercera ses talents de cuisinier embarqué, à bord d’autres navires de la Compagnie morbihannaise. Cependant, sa mission sur le Belem n’est pas terminée. En 2003, en pleine canicule, il est rappelé sur le trois-mâts en manque de son chef cuisinier. Il s’engage alors définitivement en 2004, en signant un contrat à durée indéterminée avec la Fondation Belem, devenant ainsi le cuisinier référent. Conscient de l’importance du plaisir que procure la bonne chère en navigation, souhaitant faire découvrir le meilleur de la culture culinaire française, Lionnel s’attache à servir au mieux les 66 personnes qu’il nourrit chaque jour, 3 fois par jour. Des journalistes qualifient alors la table du Belem comme la meilleure table flottante parmi celles des grands voiliers… une consécration pour le cuisinier ? Lionnel reste modeste, il donne le meilleur pour le bateau, pour les navigants et non pour sa gloire. « La star, c'est le Belem » dit-il souvent. Il vit son travail de cuisinier comme une mission. Souvent difficile physiquement, à cause du rythme du bord… pas de relâche possible ; même dans les pires conditions météorologiques, Lionnel ne se dérobe jamais. Aujourd’hui, sa santé ne lui permet plus d’embarquer et c’est avec un peu de nostalgie et une multitude de très bons souvenirs qu’il est contraint d’arrêter la navigation pour de nouveaux projets : la formation, le coaching, l’hygiène et la sécurité alimentaire …. Lionnel possède encore d’autres cordes à son arc. Son vœu le plus cher ? Voir le Belem continuer à naviguer encore longtemps.

                               Merci Lionnel de nous avoir régalés durant toutes ces années.

L'album photo de Lionel à bord du Belem, cliquez ci-dessous :

8 commentaires

  • Issert-Tabardel
    Issert-Tabardel , posté le 20/12/2014 à 11:33
    Merci pour vos chaleureux et sympathiques commentaires. Ce fut une bien belle et longue aventure qui fut menée avec caractère...mais aussi humour. La satisfaction de vous avoir régalé lors de vos passages à bord est ma récompense... Je n'était pas seul dans cette histoire, il y avait aussi mes seconds que je remercie pour m'avoir supportés et accompagnés dans ce travail souvent mouvementé par les conditions météos. Le vent souffle à terre dorénavant, pour de nouvelles aventures, mais je suivrai toujours l'actualité du Belem, on ne se défait pas d'un vieil ami comme cela. Amitiés à tous et encore merci.
  • Guillaume BATIGNE
    Guillaume BATIGNE , posté le 09/12/2014 à 16:33
    Bon vent Lionnel !
    Il n'y avait pas que dans l'assiette que tu nous régalais. Ton humour et ton bagou étaient tout aussi délectables. Tu as contribué largement à rendre mes séjours à bord inoubliables.
    Le Belem perd un Maître.
  • apoustiak
    apoustiak , posté le 07/12/2014 à 16:48
    Un vrai BOSS.
    Une navigation mouvementée et un chef toujours en forme qui nous prépare une cuisine appréciée par ceux qui ne sont pas dans les bannettes!
    Merci pour tout et bon vent
  • MARIE AUDE BARBIEUX
    MARIE AUDE BARBIEUX , posté le 07/12/2014 à 10:23
    Salut chef,

    Bonne route à toi, tu laisse des souvenirs incroyable, ce fut un plaisir de te croiser à bord!....
    Bon vent et MERCI pour tout...

    SURCOUF
  • Amandine
    Amandine , posté le 07/12/2014 à 01:11
    Tout simplement merci Lionnel de nous avoir régalé durant les stages.
    Durant mon premier stage, tu m’as fait descendre les îles flottantes....un grand moment !
    Bon vent pour la suite
    Amandine
  • OLHATS Jean-Pierre
    OLHATS Jean-Pierre , posté le 05/12/2014 à 12:58
    Très bons souvenirs de mon stage Lorient-Bayonne en 2010 durant lequel Lionel nous a régalés et avec qui j'ai échangé quelques recettes..
    Bon vent Lionel et MERCI !!
    Jean-Pierre
  • CHRISTIAN COSTE
    CHRISTIAN COSTE , posté le 05/12/2014 à 11:07
    Deux stages sur le Belem. Deux capitaines, mais toujours le même cuisinier aux fourneaux, et toujours le même régal ! Une performance ! Et tous cela dans une bonne humeur, qui rimait toujours avec humour.
    Gand merci et bon vent !
  • CARPENTIER
    CARPENTIER , posté le 05/12/2014 à 10:50
    Excellents souvenirs de Lionel notamment lors de la traversée Gaspé Toulon via Lisbonne. Tous mes meilleurs souhaits de santé, réussite professionnelle à terre et bonheur en famille

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 22.45% financé
    • 6 735 € collectés
    • 97 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok