Accueil

30
MAI 2016
120 ans d'histoire - Chapitre 6

2016-05-30 14:30:46
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/54bbf9feba7b5dd3eae1b254bdd35436_XL.jpg
Chapitre 6 " Les croisières du Happy Yacht" Contrairement au duc de Westminster, le brasseur Guinness effectue de très nombreuses croisières à bord de...

Chapitre 6 " Les croisières du Happy Yacht"

Contrairement au duc de Westminster, le brasseur Guinness effectue de très nombreuses croisières à bord de Fantôme II qui devient le centre de toutes ses attentions. 

Une piscine improvisée à bord de Fantome II - archives James Crathorne
Une piscine improvisée à bord de Fantome II - archives James Crathorne

Cabotages au départ de l’île de Wight, le long des rivages gallois, écossais et irlandais, voyages d’agrément en mer du Nord ou sur la Riviera conduisent fréquemment Guinness et ses hôtes dans les ports à la mode et les stations balnéaires prisées. Rassemblements prestigieux et fêtes font partie intégrante de la vie du propriétaire du trois-mâts. Le brasseur se rend régulièrement à Cowes à l’occasion des prestigieuses régates, notamment pour la Cowes Week en août, au cours de laquelle, en 1924, il reçoit à son bord le roi George V et la reine Mary. Mais Guinness aspire à d’autres traversées, plus ambitieuses comme en mars 1923 où il appareille pour un tour du monde d’une année, dont il espère faire la plus grande partie sous voiles. Ils sont quarante-deux à bord, la famille, quatre invités et trente-deux membres d’un équipage dirigé par le commandant Henry Frogbrook. Ce tour du monde qui fait l’objet de nombreux articles dans la presse, plaît tant aux jeunes hôtes invités à bord par les filles Guinness que Fantôme II prend à cette occasion le surnom de « Happy Yacht ».

En 1937, l’équipage appareille pour une nouvelle transatlantique vers Chicago avant de rallier le port de Montréal pour les fêtes du couronnement du roi George V. Le début de la seconde guerre mondiale met brutalement fin à cette époque de croisières festives et mondaines. On remise au mouillage le « Happy Yacht » à l’île de Wight. A la mort de Guinness en 1949, ses héritiers mettent le trois-mâts en vente. Le temps des loisirs prend fin.

 

 

En juillet, retrouvez dans le chapitre 7 des 120 ans d'histoire, comment le Belem retrouve un nouveau rôle : "Un navire école italien"

Chapitre 1 "La naissance du Belem"

Chapitre 2 "Les campagnes commerciales"

Chapitre 3 "L'équipage au temps du commerce"

Chapitre 4 "Au rythme du Gotha"

Chapitre 5 " Fantôme II"

 

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok