Accueil

25
SEP 2008
Le Belem inspire le transport à voile de demain

2008-09-25 00:00:00
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/a8dfa42516b834adba7ebeed850fc21e_XL.jpg
Dernier grand voilier de commerce français du XIXe siècle, le Belem, bien loin d'être une « relique » du passé, est un véritable porteur d'avenir : qu...
Dernier grand voilier de commerce français du XIXe siècle, le Belem, bien loin d'être une « relique » du passé, est un véritable porteur d'avenir : qui d'autre que lui pouvait apporter la caution d'un grand ancien au commerce à la voile qui s'annonce pour le XXIème siècle ! Lors de sa récente escale à Sète, le Belem a accueilli le lancement de la CTMV, Compagnie de Transport Maritime à la Voile : une initiative qui unit le savoir-faire maritime d'antan au modernisme d'échanges commerciaux « carbon friendly ». Dans l'air du temps...
 
Entre Waterford et Cherbourg...
Le Belem est même à l'origine du projet qui se concrétise aujourd'hui, puisque c'est à son bord, en juillet 2005, entre Waterford (Irlande) et Cherbourg, que se sont noués les premiers contacts entre le Commandant Michel Péry et Frédéric Albert, un jeune Français issu d'une lignée vigneronne du Languedoc Roussillon d'un côté, d'une famille de marins pêcheurs de l'autre, qui travaillait auprès d'un des plus importants importateurs de vin d'Irlande. Quant à Michel Péry, il est depuis longtemps impliqué dans la défense du patrimoine maritime, et notamment la voile de travail, aujourd'hui quasiment disparue des mers occidentales. «J'ai toujours pensé, dit-il, qu'on devait pouvoir trouver un débouché contemporain pour la voile de travail».  De leurs conversations sont nés l'idée puis le projet de faire renaître une forme de transport à la voile de marchandises conforme à des exigences de qualité écologique et de traçabilité des produits, ce qui répondrait en même temps à la nécessité, environnementale autant qu'économique, de réduire l'utilisation de carburants polluants...et de plus en plus chers.
 
Le Belem, catalyseur du projet
C'est ainsi qu'est née la CTMV, qui compte sept associés, dont le Commandant Péry et l'armateur Philippe Videau, créateur de la Compagnie des Iles du Ponant, ainsi que Frédéric Albert, le patron opérationnel du projet. Le « créneau » de départ a été, on s'en doute, le transport de vins, à commencer par des vins du Languedoc, depuis la France jusqu'en Grande Bretagne et en Irlande. La Fondation Belem, très sensible à la proximité entre ce projet et la vocation patrimoniale et environnementale du Belem, a offert le parrainage officiel du trois-mâts ; elle a aussi contribué à la promotion du projet en mettant le Belem à la disposition de ses initiateurs pour des séances de dégustation, en 2007 sur Vinexpo à Bordeaux et à Dublin lors du tour de l'Irlande, puis en 2008 à Montréal pendant le grand voyage au Québec. « Le Belem a été vraiment un catalyseur pour notre projet » souligne Frédéric Albert, d'autant que, grâce à lui, la Ville de Bordeaux a manifesté son intérêt et pourrait devenir, avec Sète, un des ports de départ des voiliers de la CTMV.

Haute qualité environnementale
Car la jeune Compagnie entend bien mettre en service, sans doute en 2010, ses propres voiliers de charge – ce qui explique l'implication de Philippe Videau. Dessinés par un architecte naval, il s'agira, explique Frédéric Albert de « goélettes gréées ketch, de 49m de long, de 10,10m de large, avec une hauteur de mâts de 44m de tirant d'air, capables de transporter 150 tonnes de fret ». En attendant, pour honorer ses premières commandes, la CTMV affrète des voiliers encore susceptibles de transporter des marchandises ; leur première livraison de 30.000 bouteilles de vin à Dublin en juillet, s'est faite à bord d'un bateau irlandais, le Kathleen and May.
Prochaine étape : s'ouvrir aux marchés scandinaves puis, tout allant bien, plus lointains comme les USA et le Canada. Bref, autant de marchés particulièrement sensibles aux labels environnementaux dont bénéficie la CTMV. Le souhait du Commandant Péry, comme de toute l'équipe est que, de ce fait, la CTMV puisse bénéficier des mesures fiscales envisagées pour les entreprises à haute valeur environnementale... Bonus/Malus, Commandant  ?
 
Pour en savoir plus sur la CTMV : www.ctmv.eu
 
 
 
 
 
 
 
 
 

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok