Accueil

10
JUIL 2009
Quel mois de juin !

2009-07-10 00:00:00
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/b51ff65f82133df0a67efacfc3673553_XL.jpg
D'escale en escale, entrecoupées de stages et de quelques navigations privatisées, le Belem est allé à la rencontre de plusieurs dizaines de milliers...
D'escale en escale, entrecoupées de stages et de quelques navigations privatisées, le Belem est allé à la rencontre de plusieurs dizaines de milliers de visiteurs et de curieux tout au long du mois de juin. Pour fêter au milieu de son public le 30ème anniversaire de son retour sous pavillon français !

De retour du Maroc notre trois-mâts a commencé les 5 et 6 juin sa rencontre avec les ports de la façade atlantique par celui qui reste sa « maison natale » : Nantes. Un weekend de grande affluence pour Nantes qui fêtait le lancement de l'édition 2009 de la biennale Estuaire, avec une exceptionnelle sortie des grands automates de Royal de Luxe qui ont quelque peu volé la vedette le samedi au Belem. Mais une belle affluence le dimanche a permis au navire de renouer le fil avec son port d'attache, amarré au ponton qui porte toujours son nom et qui devrait, selon la rumeur publique,  être prochainement déplacé plus en amont vers le pont Anne de Bretagne.
 
 
De retour à La Rochelle
A l'issue d'une navigation au départ de Nantes chahutée  par une houle bien levée, les 48 participants du premier stage de cette saison 2009 à avoir affiché complet, se sont remis de leurs émotions avec le retour du beau temps, un mouillage arrosé au punch du bord à l'ile d'Aix et une superbe entrée dans le bassin des chalutiers à La Rochelle : une manœuvre assistée par deux vedettes, qui nous rappelle qu'exécuté sous la baguette du pilote, véritable chef d'orchestre, le lamanage peut être un art,  tant est étroit l'espace disponible pour éviter dans ce bassin. Cette escale prolongeait  les fêtes qui avaient marqué un an plus tôt le départ de la grande traversée des plaisanciers vers Québec et qui avaient vu le Belem passer entre les tours qui marquent l'entrée du Vieux port. Escale plus sage cette année, mais qui n'en a pas moins accueilli une foule considérable expertement accueillie et orientée par les bénévoles de la section rochelaise de l'AIGL : une association depuis longtemps partenaire de la Fondation qui favorise, par des activités nautiques, l'adaptation de jeunes en situation de protection administrative ou judiciaire.
Après La Rochelle le Belem s'est dirigé vers les Sables d'Olonne pour célébrer le cinquantième anniversaire du Groupement des usagers du port de commerce : une opération  réussie mais l'ouverture du Belem au public s'est heurtée à une série d'obstacles mal surmontés qui conduiront la Fondation à remettre à plus tard tout projet de retour du trois-mâts dans ce port qui reste malgré tout l'une des villes icônes de la course au large !
 
Le Belem fête Bordeaux   
Comme cela est le cas depuis maintenant plusieurs années, l'escale du Belem à Bordeaux pour participer aux Fêtes du Fleuve - nouveau format - a été un grand succès. Certes le fait d'être le seul grand voilier présent cette année a privé notre trois-mâts de concurrence, mais cela n'a pas altéré la bonne humeur des quelques 4500 visiteurs qui se sont pressés sur le pont du navire pendant le weekend des 19 et 20 juin. Les quais de Bordeaux entre Bourse et Quinconces étaient noirs de monde en chaque fin d'après midi : le public se pressait  bien entendu pour voir le Belem de plus près, mais aussi pour profiter des projections de films et des spectacles musicaux et de danse programmés pour cette édition des Fêtes du fleuve, jumelée cette année avec la Fête de la musique...au grand dam des artisans taxis confrontés à des embouteillages de piétons et de voitures réellement compacts ! Et quels beaux feux d'artifice !
 
 
 

Cap sur Rochefort et le chantier de l'Hermione
Un stage plus tard qui fut animé avec passion et talent par Laurent Da Rhold, chef de projet du chantier de construction de l'Hermione, le Belem entrait dans le port de Rochefort le samedi 26 juin. Il lui fallut avant cela remonter le cours de la Charente et franchir le viaduc de Martrou. Cette redoutable perspective avait conduit Yann Cariou à noircir des pages entières avec de savants calculs pour savoir si compte tenu du coefficient de marée, de l'heure de passage, de la vitesse du courant...et de la vraie hauteur du grand mât du Belem, tout passait sous le viaduc. Consulté, Marc Cornil, ancien Commandant du navire, se voulait rassurant : le grand mât ne fait pas tout à fait 34m, sa hauteur ayant été calculée avec un prudent pied de pilote ! Mais tant que l'on n'y est pas passé soi même, l'avis ou l'expérience des autres ne pèse pas lourd : et c'est donc les yeux sur les chaussures, et la tête bien rentrée dans les épaules, que Yann Cariou effectue son premier franchissement du viaduc, dont le tablier était - chance ou malchance - noyé dans un épais brouillard ! Quelques dizaines de minutes plus tard, ce dernier se transformait en brume légère pour le plus grand bonheur des centaines d'adhérents de l'association Hermione Lafayette, venus participer à leur assemblée générale et saluer le passage du Belem. Le trois-mâts eut ainsi le privilège d'être accueilli par une chaîne humaine tout du long de la Corderie Royale. Beau spectacle. A peine à quai et encore imprégnés des présentations croisées de Laurent Da Rhold et du Commandant Cariou, les stagiaires et une partie de l'équipage étaient conduits dans le saint des saints du chantier de l'Hermione où les attendait un spectacle magnifique et émouvant pour tous ceux que la grande marine à voile fait rêver. (Lire l'article L'Hermione ou le patrimoine maritime en chantier)
 
 
Welcome aboard...   
Restés à bord le Commandant et le Secrétaire général de la Fondation vivaient quant à eux une autre forme d'émotion en recevant la fille du dernier Commandant de Fantôme II mais aussi petite fille du premier : car AH et HE Frogbrook se sont succédés de 1921 à 1949 aux commandes du yacht de Guinness. Un air de famille atteste de la véracité de cette filiation et la remise de quelques documents originaux laisse entrevoir que l'histoire anglaise du Belem nous réserve encore quelques belles découvertes. Le rendez-vous est pris pour Portsmouth fin août.
Les visites se succèdent ensuite, les adhérents de l'association Hermione Lafayette samedi après midi, puis le grand public dimanche : plus de 1500 visiteurs ce jour là !

Et dire que l'été ne fait que commencer....
 
 
 
 
 
 
 
 
 

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok