Accueil

06
MAI 2013
Récit d'une virée estivale anglo-irlandaise à bord du Belem

2013-05-06 16:43:04
  Somptueux coucher de soleil aux îles ScillyAlors que le Belem s'apprête dans moins de 2 jours à retourner dans les eaux britanniques pour rejoindre...

 

Somptueux coucher de soleil aux îles Scilly

Alors que le Belem s'apprête dans moins de 2 jours à retourner dans les eaux britanniques pour rejoindre l'île de Cowes avec 48 heureux stagiaires à son bord, retour sur le voyage du Trois-mâts destination Galway l'été dernier par Myriam Villert.

Il règne une véritable canicule sur Saint-Malo ce 17 août. La Cité Corsaire n'a rien à envier aux villégiatures méridionales, d'autant que deux magnifiques grands trois-mâts se sont invités aux pieds des remparts pour le plus grand bonheur des estivants : le Belem, une de nos fiertés nationales et l'emblématique Amerigo Vespuccide la Marine italienne.

Le Belem et l'Amerigo Vespucci à Saint-Malo © Myriam Villert

Les 48 stagiaires n'ont qu'une hâte : appareiller pour aller chercher un peu de fraîcheur au large. Vœux exaucés sous les bons soins du « dieselothérapeuthe » (dixit le Commandant Morzadec) car pour l'heure les vents ne sont pas propices au cap du navire.
Choc thermique pour les premiers quarts nocturnes ! Les stagiaires emmitouflés dans leurs polaires et vestes de quart oublient très vite les 35°C brûlants des quais malouins. Le brouillard se lève à 5 heures du matin obligeant la corne de brume à faire écho toutes les deux minutes. Une première nuit (blanche) abrégée pour tous.
Le lendemain en fin d'après-midi, les reliefs de l'archipel des Scilly se découpent sur l'horizon. Accompagné d'un pilote, Le Belem mouille entre les îles de St Mary's et Tresco. Ce soir là, nous assistons à l'un des plus grandioses couchers de soleil en mer, suivi d'une bonne nuit réparatrice au mouillage.

La journée dominicale qui suit commence par un digne historique du Belem présenté par le Commandant en attendant que le soleil daigne bien vouloir chassé la pluie intermittente pour nous permettre de descendre à terre visiter l'île de Tresco. Les éléments sont avec nous !  Nous parcourons les sentiers côtiers de l'île sous un chaud et radieux soleil et la découverte de l'exceptionnel jardin botanique et du musée des figures de proue est un véritable émerveillement.
En fin d'après-midi, le Belem quitte son mouillage paradisiaque et croise la gabare de Brest Notre-Dame de Rumengol venue naviguer elle aussi dans l'archipel.

Le Belem à Galway © Myriam Villert

Nous mettons ensuite trois jours pour gagner Galway sur la côte ouest de l'Irlande. Des hordes de dauphins nous accompagnent chaque jour à différents moments de la journée. Les Fous de Bassan se font également très nombreux, signalant des eaux poissonneuses. Beaucoup moins doués avec nos lignes de traîne sur la dunette que ces « fous » du plongeon spectaculaire, nous préférons de toute façon nous régaler des excellents menus diversifiés préparer par les deux cuisiniers du bord.
Côté météo, nous passons d'une mer belle à agitée, d'un vent de 3  à 7 Beaufort nous permettant d'établir les voiles et de faire de belles manœuvres, peu de pluie, beaucoup de soleil mais pour ce qui est de la canicule qui règne sur l'hexagone, nous nous n'en voyons pas les degrés.
Le Belem arrive ainsi à Galway le 22 août en fin de journée et se met à quai dans les Docks. C'est quartier libre pour les stagiaires qui passent la soirée dans les quartiers animés de la ville. Stagiaires et équipage se retrouvent dans un pub, envoutés par des ballades irlandaises d'un excellent groupe de musiciens qui donne de la voix et joue avec virtuosité d'instruments traditionnels. C'est avec un répertoire de chants de marins a capella que l'équipage clôture la soirée, mémorable pour tous.

 Le 23 août, est une journée d'escale et de visites à terre. Pendant qu'un groupe de stagiaires part arpenter les curiosités architecturales de Galway accompagné d'un guide, d'autres sont attirés par les grands espaces austères et mystérieux du Connemara qu'ils sillonnent en car toute la journée. Tous seront séduits par leur journée « made in Ireland » malgré une météo typiquement locale !
Il est temps que quitter Galway... 34 stagiaires poursuivent l'aventure et 11 nouvelles recrues embarquent pour rallier la France. Le Belem reprend la mer le 24 août en fin de matinée sous une même météo locale (comprendre sous la pluie) en longeant les côtes. Le soleil s'invite à nouveau sur le pont dès le lendemain et le relief se pare de camaïeux de verts irlandais. L'attraction du jour n'est pas des moindres ! Le mythique passage du Fastnet ! Comme nous sommes les seuls participants de notre « Fastnet Race » nous sommes forcément gagnants et un coup de corne de brume s'impose pour fêter notre victoire.

Passage du Fastnet © Myriam Villert
Ce haut lieu de la voile semble donner des idées au Commandant qui nous annonce le programme de navigation des prochains jours :  cap sur l'île de Wight et traversée du Solent à la voile en passant devant Cowes la Mecque du nautisme. Approbation générale ! Cette navigation n'arrête pas de nous réserver d'agréables surprises, c'est un véritable festival d'îles en tout genre !
Deux jours plus tard, nous naviguons à hauteur des Needles, ces célèbres aiguilles de craie ponctuées d'un phare qui sont le point le plus occidental de l'île de Wight.
Nous faisons un mouillage devant Yarmouth en fin de journée et partons en annexe découvrir la ville en soirée.
Le 28 août à 08h00 précises, nous sommes tous sur le pont pour envoyer toute la toile et traverser le Solent ainsi paré. Le soleil est également de la partie, pas de clapot, l'occasion ultime de mettre l'annexe à l'eau pour admirer le Belem toutes voiles dehors sur le terrain de jeu de l'illustre Beken Of Cowes ! Qui dit mieux ?!
 
Les Needles, île de Wight © Myriam Villert
Il est grand temps ensuite de traverser la Manche pour gagner les côtes françaises avec des vents portants. La Granvillaise vient furtivement à notre rencontre au large de Barfleur durant l'après-midi du 29 août avant de s'éloigner à vive allure. Nous tirons des bords toute l'après-midi et passons le dernier quart de nuit sous voiles. Le Belem se présente le lendemain vers 08h00 devant Ouistreham pour franchir l'écluse et remonter l'Orne pour rallier le port de Caen. Une arrivée en douceur à la campagne pour conclure une très belle virée anglo-irlandaise !
 

La fin de semaine à Caen est résolument nautique entre les visites publiques du Belem, celles de La Granvillaise, la 3ème édition de la Normandy Channel Race et la 17ème édition du Championnat de France Inshore. La ville aux cents clochers méritait bien qu'on lui accorde une visite.

 

Le Belem à Caen © Myriam Villert
 
Si vous aussi comme Myriam souhaitez vivre une extraordinaire aventure à bord de ce Trois-mâts de légende, il reste encore des places sur nos stages de navigation 2013, pour en savoir plus c'est ici
 
 

3 commentaires

  • DELLOITTE HERVE
    DELLOITTE HERVE , posté le 09/05/2013 à 11:46
    Comme toujours,le texte est juste et précis.Les photos sont belles ,très belles, avec ce petit "plus"sans doute lié à la sensibilité féminine ...
    Amicalement
    Hervé.
  • Myriam Villert
    Myriam Villert , posté le 09/05/2013 à 01:29
    Merci Elisabeth !
    Et bien j'espère que tu pourras ajouter de belles photos du Belem et des régates de Saint-Tropez sur tes murs après ton embarquement :o) Les couleurs de Méditerranée sublimeront sans aucun doute ce bel évènement de voiles traditionnelles de légende. Je te souhaite un excellent stage !
    Amitiés,
    Myriam
  • ancelin
    ancelin , posté le 07/05/2013 à 14:06
    Chère Myriam,
    Tu racontes très bien cette virée vers l'Irlande. J'imagine le bonheur des stagiaires de naviguer dans ces endroits mythiques qui font rêver.
    Comme tj les photos sont très belles. Normalement, je suis inscrite pour le stage de navigation dans la baie de St Tropez pour admirer ces bateaux d'exception qui pour certains ornent les murs de mon appart. Amitiés. Elisabeth.

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 23.48% financé
    • 7 045 € collectés
    • 101 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok