Accueil

20
NOV 2011
Belem-Nantes : un partenariat d'avenir

2011-11-20 09:00:25
Le temps, dit la chanson, sépare ceux qui s'aiment – mais donnez du temps au temps et voilà que les liens d'hier se ressoudent. Entre le Belem et Nant...

Le temps, dit la chanson, sépare ceux qui s'aiment – mais donnez du temps au temps et voilà que les liens d'hier se ressoudent. Entre le Belem et Nantes, son port d'attache et d'origine, s'est établi ces dernières années un partenariat privilégié qu'est venu enrichir, le 27 octobre, une convention de coopération renforcée avec la Ville de Nantes et Nantes Métropole. Accord scellé, comme il se doit, à bord du Belem.

Une ville, un navire, une devise « Belem – Nantes » : au-delà d'une belle « appellation d'origine », ces deux noms gravés côte à côte sur la poupe du trois-mâts sont destinés à devenir une devise,  celle du lien qui unit la métropole nantaise d'aujourd'hui, innovante et dynamique, à ses racines industrielles et commerciales d'autrefois symbolisées en France et dans le monde par ce grand voilier, unique témoin et acteur survivant de l'activité maritime du XIXe siècle. L'image est forte et c'est à bon escient que Nicolas Plantrou, président de la Fondation Belem, l'a évoquée au moment de la signature de la convention de partenariat renforcé avec la ville de Nantes – Nantes Métropole, enrichie d'une forme de coopération inédite et innovante avec la Chambre de Commerce et d'Industrie Nantes St Nazaire. La convention du grand roof... Amarré au Quai de la  Fosse, sous un ciel nantais enclin ce jour là aux averses impromptues, le Belem accueillait dans la matinée du 27 octobre les signataires de la convention, réunis pour cette occasion dans le grand roof en présence de nombreux invités et journalistes. Et un certain Bruno Chauvelon, petit fils du capitaine historique du Belem, nantais comme lui, vivant symbole de la permanence des liens entre Nantes et le trois-mâts. Au nom de la Fondation, Nicolas Plantrou a décrit les raisons et les objectifs de la convention, qui fait suite à celle que Paul Le Bihan avait signée en 2010 avec Jean Marc Ayrault. Le Belem sera désormais régulièrement invité à participer aux grands évènements culturels et touristiques organisés par la ville. Il sera par ailleurs présent, au minimum, pour deux longues escales au début et à la fin de sa saison de navigation La ville et la Communauté Urbaine se sont engagées pour leur part à prendre en charge les frais de séjour du Belem. L'intérêt que constitue le Belem pour Nantes a été confirmé par les co-signataires de la convention – Valérie Demangeau, vice-présidente de Nantes-Métropole, responsable du Tourisme, Stéphane Junique, adjoint au Maire en charge du Patrimoine et Christian Brisset, Conseiller délégué au Patrimoine maritime. Intérêt pour tout ce que représente le Belem au plan historique, pédagogique, touristique, et ce qu'il peut apporter comme ambassadeur de son port d'attache en France comme à l'étranger. Mais ce qui en définitive a justifié le regain d'intérêt des nantais pour le Belem c'est qu'ils se sont à nouveau tournés vers leur fleuve, comme Bordeaux l'a fait ces dernières années et Rouen plus anciennement avec sa très célèbre Armada. Un intérêt souligné par l'inauguration en septembre du Quai Fernand Crouan, du nom de l'armateur nantais qui fit dessiner, construire et naviguer le Belem.

Un mécénat partagé En lien étroit avec ce projet commun, une deuxième convention entre la Fondation et la Chambre de commerce et d'industrie Nantes St Nazaire,  créant le « Cercle Nantes Entreprises Belem », a été cosignée par Nicolas Plantrou et Jean-Luc Cadio, vice-président de la CCI. Cette convention s'inscrit dans le contexte du souhait exprimé par les Caisses d'Epargne, uniques mécènes du Belem depuis plus de  30 ans, que ce mécénat soit ouvert à d'autres : les entreprises de la région de Nantes et de St-Nazaire pourront ainsi s'inscrire dans la vie de ce cercle co-animé par la CCI et par la Fondation, en apportant au Belem un soutien en mécénat. En contrepartie elles pourront bénéficier d'un accès privilégié au navire lors de sa présence à Nantes mais aussi être associées  à son image, voire à ses escales en France et à l'étranger.

Des projets pour demain Une première concrétisation de ces projets sera une prochaine réunion entre tous les signataires des conventions pour déterminer les meilleurs moments d'une présence du Belem à deux évènements destinés à projeter l'image de Nantes au-delà de son cadre géographique. En 2012, le « Voyage à Nantes » sera lancé : il proposera un parcours culturel, artistique et patrimonial à travers toute la ville et ses pourtours, mettant en valeur l'imagination et le dynamisme qui attirent à Nantes les créateurs et les artistes de tous horizons. (cf. encadré ci-dessous) En 2013, Nantes sera Capitale Verte de l'Europe : ainsi désignée par la Commission européenne, sur la base d'exigeants critères de respect de l'environnement, elle succèdera à Stockholm, Hambourg et Vitoria-Gasteiz. Dans un cas comme dans l'autre, le Belem aura toute sa place, que ce soit comme représentant du patrimoine historique, symbole du savoir-faire maritime nantais ou comme exemple très actuel d'un mode de transport doux.


« Le voyage à Nantes » Un parcours multiple et pérenne, un évènement artistique et culturel pour l'été 2012, un objectif : amener Nantes à s'imposer en tant que destination de ville d'art et de culture. Depuis 20 ans, Nantes développe une politique culturelle ambitieuse avec un tissu de structures et d'équipements, un maillage de compagnies ou collectifs dans tous les domaines artistiques. Qu'il s'agisse de la Folle Journée, des Allumées, des machines de l'Ile, de la rénovation du château des ducs de Bretagne, du Carrousel des Mondes nautiques, du Mémorial de l'abolition de l'esclavage, la Cathédrale et bien d'autres, y compris des lieux de gastronomie, tout ce qui fait la richesse artistique, patrimoniale et culturelle de Nantes sera inscrit dans un parcours de découverte réalisable à pied, en vélo, en transport en commun ou en bateau. En savoir plus : www.levoyageanantes.fr/


0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok