Accueil

10
MAR 2016
120 ans d'histoire - Chapitre 3

2016-03-10 14:45:42
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/7a1e573fb0cb0db5dac748bec3ea48c4_XL.jpg
Chapitre 3 « L'équipage au temps du commerce » De 1896 à 1914, pour assurer les différentes traversées, une quinzaine de marins seulement sont employé...

Chapitre 3 « L'équipage au temps du commerce »

De 1896 à 1914, pour assurer les différentes traversées, une quinzaine de marins seulement sont employés à bord du Belem, voire moins…découvrez comment était organisé l’équipage il y a 120 ans.

L’équipage du Belem, au centre le commandant Julien Chauvelon, vers 1900 © Anonyme
L’équipage du Belem, au centre le commandant Julien Chauvelon, vers 1900 © Anonyme

En 1913, ils ne sont que treize : le capitaine, le second, « le coq» (le cuisinier), un mousse, le maître d’équipage et huit matelots. Avec un équipage aussi réduit, le travail à bord est souvent dur, le confort rudimentaire et l’ordinaire des repas frugal. Les distractions sont quasi inexistantes. Les hommes du long cours et des transatlantiques sont rétribués au mois, contrairement aux pêcheurs et caboteurs, payés au résultat. Cependant, leur salaire reste maigre : 80 francs or pour un matelot, soit le salaire moyen d’un ouvrier agricole lorsque celui de l’industrie touche presque le double à la même époque. Le capitaine, quant à lui, touche une rétribution mensuelle trois fois plus conséquente, quoiqu’inférieure à celle d’un responsable de cargo à vapeur. Il possède à bord une autorité absolue sur les membres de l’équipage. Aucun uniforme spécifique pourtant, pour asseoir cette prééminence : le capitaine est jugé sur ses compétences en mer et son charisme.

Au cours de ces dix-huit années de campagnes commerciales, sept capitaines se succèdent aux commandes du Belem. L’expérimenté Lemerle, surnommé « Le Merle Noir » pour son caractère ombrageux et son autoritarisme, effectue la première campagne du Belem. Julien Chauvelon, très vite surnommé « Capitaine Peinture » pour son souci de l’entretien du bateau, dirige le Belem de 1901 à 1914. Il effectue la dernière campagne commerciale du trois-mâts. Le temps du commerce à voile est révolu, définitivement détrôné par les vapeurs. D'autres fonctions sont promises au Belem. 

Découvrez prochainement la seconde vie du Belem lorsqu'il devient...un yacht de luxe anglais!

 

Retrouvez les chapitre 1 et 2 de la fabuleuse histoire du Belem :

Chapitre 1 "La naissance du Belem"

Chapitre 2 "Les campagnes commerciales"


0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok