Accueil

20
AVR 2012
Après un bref hivernage, une actualité riche entre Nantes et Saint-Nazaire

2012-04-20 11:00:19
Commencé fin novembre, il était achevé fin février !  L'arrêt technique lui-même (la période de l'hivernage pendant laquelle le navire est aux mains d...

Commencé fin novembre, il était achevé fin février !  L'arrêt technique lui-même (la période de l'hivernage pendant laquelle le navire est aux mains du chantier, en l'occurrence cette année, Eiffel Marine) a duré moins d'un mois. Hormis l'efficacité qui a caractérisé l'organisation des travaux sous la férule de David Blouin, ingénieur d'armement de la Compagnie Maritime Nantaise,  l'absence bienvenue de lourds travaux explique une bonne part de cette heureuse performance. Les 20 jours de cale sèche ont été l'occasion de redécouvrir dans toute sa nudité la belle coque du navire, de la repeindre intégralement, œuvres vives (sous l'eau) et œuvres mortes, et de descendre le safran (gouvernail) pour inspection. Il s'agit d'une magnifique pièce d'origine du navire. Elle était voilée depuis de nombreuses années et le restera....ce qui impose une correction de cap qui est désormais intégrée dans les réflexes de tous les hommes de barre du navire. Le chantier a par ailleurs dû procéder à quelques interventions dans la salle des machines.

Mais ce qui frappera certainement le plus les visiteurs et les stagiaires de ce début de saison, c'est la présentation du navire : la peinture des parois, des mâts, des balustres qui brille comme jamais au soleil, tout comme les vernis des lices de pavois et des entourages de claires-voies que le séjour nantais a permis de bien avancer. Hommage plus particulier à Samir Aatchoum, qui a remis à neuf le plancher du grand roof, en remplaçant, à l'ancienne, les vieux joints de silicone par des joints de frêne et en posant 9 couches de vernis, lui donnant un air de plancher de salle de bal. L'équipage va désormais se battre pour le protéger des talons aiguille et fers de chaussures ! Autre novation, les balustres Westminster, peintes, du fronteau de dunette qui devaient être changées et que le bord, à l'initiative du bosco, Patrice Caherec, a décidé de vernir, en écho aux balustres du gaillard à l'avant du navire. Et voilà donc le navire fin prêt pour sa saison de navigation.

C'est donc tout flambant que le Trois-mâts Belem a démarré la saison début mars en rejoignant du 1er au 11 mars, les festivités de la Solidaire du Chocolat organisées entre Nantes et Saint-Nazaire. La Fondation s'était associée dès la première édition en 2009 à cette transatlantique de class40 reliant St-Nazaire à Progreso au Mexique. Une occasion de rappeler l'histoire du  Belem, intimement liée à celle du commerce du chocolat puisque le Trois-mâts a été construit dès son origine pour acheminer les fèves de cacao du Brésil pour le compte du chocolatier Menier. Et le Belem reste le dernier navire survivant de cette route du cacao qu'il a emprunté de nombreuses fois lors de ses campagnes commerciales entre 1896 et 1907.

Au travers de cet événement, la participation du Belem s'est également voulue solidaire :

A Nantes d'abord, le samedi 3 mars, où après être arrivé à son quai sous des regards nombreux et chaleureux, le Belem a accueilli des opérations solidaires organisées avec le Conseil Général de Loire Atlantique. Ainsi un groupe d'habitants engagés du département est venu visiter le Trois-mâts avec une magnifique voile, patchwork des symboles du département. Cette voile a pu être fixée sur les haubans du Belem avant de partir elle aussi en direction du Mexique.

Puis dimanche 4 mars, le Belem, accompagné du Multicoque de Michel Desjoyeaux, a ouvert la parade aux 11 monocoques concurrents de la course pour descendre la Loire et retrouver le quai de Saint-Nazaire.

Si les Saint-Nazairiens ont l'habitude de le voir aller et venir, s'arrêter à quai pour l'entretien, cette fois, ils ont pu découvrir le Belem de l'intérieur. Près de 1 000 visiteurs sont venus à bord pour vivre quelques instants l'aventure du Belem, rejoins par un peu plus de 800 écoliers, collégiens, lycéens et personnes handicapées.

L'équipage a aussi eu le plaisir de recevoir samedi 10 mars Ivonne Ortega Pacheco, Gouverneure de Yucatan au Mexique venue représenter son pays et signer un accord de coopération économique et sociale avec la Région Pays de la Loire. Mais aussi des personnalités issues du monde sportif : même si elle a plus l'habitude de la terre battue que de la mer, Amélie Mauresmo est venue avec enthousiasme sur le Belem, baptiser le bateau Eole Génération GDF Suez de Sébastien Rogues ; Et comme deux valent mieux qu'un, c'est un champion olympique à la perche et désormais skipper qui a sympathisé avec le commandant Jean-Alain Morzadec : Jean Galfione, médaille d'or aux Jeux d'Atlanta en 1996, côtoie désormais les océans en participant à la Solidaire du Chocolat sur le bateau Initiatives.

Pour terminer les festivités en beauté avant le départ de la course, le pont du Belem est devenu le plateau du grand show de présentation des équipages : écran géant, lumières et feux d'artifices étaient au rendez-vous pour célébrer les 22 skippers en partance pour Progresso.

Après cette belle aventure solidaire, le Belem est rentré chez lui, quai de la Fosse à Nantes pour accueillir cette fois pas moins de 2.000 écoliers, collégiens et lycéens de l'agglomération Nantaise venus visiter le Belem à travers le programme pédagogique proposé par Nantes Métropole. Ces visites éveillent chez certains la curiosité et chez d'autres l'envie de naviguer un jour sur le Belem.

Zoom également sur un événement original : « L'Apéro du Bateau » organisé par la société Be My Boat le 18 mars dernier à bord du Belem. Les candidats ont participé à un tirage au sort pour venir prendre l'apéro dans un lieu maritime. Pour sa 3ème édition, c'est le Belem qui a été choisi par les organisateurs. Il a suscité l'engouement de 650 personnes sur lesquelles 70 chanceux ont été désignés. Résultat : une soirée conviviale et musicale à revivre au travers des photos.

Enfin, la Fondation Belem a profité de son escale à Nantes et à Saint-Nazaire pour lancer, aux côtés de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes-Saint-Nazaire, le Cercle Nantes Entreprises Belem. Une initiative qui vise à mobiliser le tissu économique de la région pour soutenir le Belem dans le cadre d'une action de mécénat. Le cercle réunit des entreprises qui contribuent à faire connaître et faire vivre le Trois-mâts Belem et affirment ainsi leur intérêt et soutien à notre célèbre voilier. Les neufs premiers membres du cercle étaient à l'honneur jeudi 29 mars sur le pont du Belem. Le Président de la Fondation Belem, Nicolas Plantrou et le Président de la CCI Nantes-Saint-Nazaire, Jean-François Gendron les ont officiellement accueillis au sein du cercle et leur ont offert un tirage photo du Belem.

Après un mois de mars ensoleillé et dense terminé par 2 week-ends de visites publiques Nantaises, l'équipage du Belem a démarré en avril la saison des stages de navigation, les premiers aventuriers accueillis n'ont pas été déçus, le vent est au rendez-vous ! Prochain stage : La Rochelle-Brest le 24 avril.

0 commentaire

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok