Accueil

03
JUI 2016
Aymeric Gibet, nouveau capitaine du Belem

2016-06-03 09:19:45
http://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/e252bfa03600443a08ed47f76efe2edc_XL.jpg
Il nous avait dit au revoir en 2011 en nous promettant de revenir, Aymeric était alors second capitaine. Revenu l’an dernier, à 36 ans il est passé ce...

Il nous avait dit au revoir en 2011 en nous promettant de revenir, Aymeric était alors second capitaine. Revenu l’an dernier, à 36 ans il est passé cette année capitaine le 8 mai 2016, une belle promotion bien méritée.

© Stanislas Delahaye
© Stanislas Delahaye

Interview d’un jeune capitaine d’un trois-mâts qui fête cette année ses 120 ans !

Racontez-nous votre parcours pour en arriver jusqu'au poste de capitaine du Belem ?

Avant d'arriver sur le Belem, j'étais lieutenant machine sur le Brittany ferries, sur le navire Pont Aven qui sortait juste du chantier de construction. J'ai embarqué la première fois sur le BELEM en 2004 en fin de saison au vieux port de Marseille. J'étais déjà très ému d'être à quai dans ce port mythique, nous partions alors pour Barcelone sans stagiaires pour fêter le bicentenaire de Ferdinand de Lesseps (à l’origine du canal de Suez et du Panama). Bien que le navire n'ait pas navigué sous voiles, j'étais déjà émerveillé par ce dernier. C'était aussi la première fois que j'étais lieutenant navigation.

Ensuite j'ai navigué par alternance : l’été sur le Belem  et l'hiver sur les navires de croisière du Ponant là où j'ai rencontré ma femme ! En parallèle, je suis retourné en cours à Marseille pour terminer mon cursus de formation en 2006. Fin 2007 et 2008, j’étais de retour sur le Belem toujours en tant que lieutenant où j’ai pu participer à la transatlantique  pour fêter le 400ème anniversaire de la fondation de la ville de Québec. C’est pendant l’hiver 2008 que je suis passé Second Cap à la Seyne sur Mer et ce jusqu’à la moitié de la saison 2011. Puis j’ai décidé de faire une pause en partant sur les câbliers d'Orange Marine en tant qu’officier polyvalent jusqu'en novembre 2014. J'ai alors fait un tout petit peu de Yachting pour revenir comme second sur le Belem l’année suivante et enfin passer commandant sur le Belem il y a presque un mois.

La mer, la navigation à la voile sont-elles de véritables vocations pour vous ?

Je n'étais pas prédisposé à faire de la voile en tant que professionnel bien que mon père était navigant aussi, il était Chef Mécanicien. Et finalement, il m’a transmis cette passion et m'a donné l'envie de naviguer avec toutes les valeurs inhérentes à la vie sur un navire. C'est aussi lui qui m'a permis de visiter le Belem en 2004. Le trois-mâts était alors en cale sèche, mon père supervisait l'arrêt technique et a transmis mon CV à la Compagnie Maritime Nantaise* qui m’a ensuite recontacté pour mon premier embarquement. Et puis c’est sans doute le destin mais ma mère nous avait emmené visiter le Belem dans les années 80 lors d'une de ces premières escales nantaises. C'est en navigant à bord la première fois que certains flash de cette journée me sont ré-apparus.

Que représente le Belem à vos yeux ?

Comme tout français intéressé au patrimoine maritime et historique, le Belem est le fer de lance du travail de préservation historique, c'est un témoin de tellement d'époques ! Je me prend parfois à imaginer ce que pouvaient vivre les gens à bord : qui étaient-ils ? Comment vivaient-ils ?... Le Belem est bien entendu un magnifique voilier. On en prend vraiment la mesure quand on a l’occasion de le voir en mer, sous voile, il demeure impressionnant sur l'eau ! C'est une notion que parfois depuis son bord on a du mal à réaliser.

Prendre le poste de capitaine du plus ancien trois-mâts français encore navigant, que cela représente-t-il pour vous ?

Etant Nantais d'origine c'est bien sûr un immense privilège, je réalise aussi que ce poste peut faire rêver. Quel enfant n'a pas joué à être le capitaine d'un navire même si nous ne sommes pas des pirates!!! Il faut cependant rester serein et garder la tête froide face à tous les enjeux liés au commandement du bateau. Nous avons avec l'équipage une préoccupation permanente : la sécurité de nos stagiaires et la préservation du navire.

 

D'un autre côté nous avons la chance unique de pouvoir expliquer notre métier et notre passion à tous les gens qui montent à bord. C’est un projet exceptionnel et très enrichissant, nous rencontrons tellement de profils différents au cours d'une saison et tous ont le point commun de s'intéresser à ce que l'on fait. Je suis également très fier d’être le second nantais à devenir capitaine du Belem, succédant ainsi au tout premier capitaine du Belem, Julien Chauvelon, commandant de 1901 à 1914.

Quel est le moment de la journée que vous préfèrez à bord du Belem en navigation ?

Lorsque vous êtes second Capitaine vous faites le quart de 04h à 08h et avons donc la chance de voir le navire s'éveiller au lever du soleil, un moment où tout le monde passe à la passerelle prendre la mesure de la journée à venir…

Aymeric en chiffres

Aymeric et le Belem, c’est une histoire qui dure depuis plus de 10 ans : il a embarqué 27 fois, passé 766 jours à bord, 7 fois en tant que lieutenant, 19 fois en tant que second capitaine et désormais 1 fois à la tête de l’équipage comme capitaine.

Et pour terminer en beauté, Aymeric est le papa de 2 petites filles de 2 ans et demi et 6 mois !

*La fondation Belem est l’armateur du navire. Elle oriente et supervise son armement et son entretien, confié sous mandat à une entreprise spécialisée, la Compagnie Maritime Nantaise.

4 commentaires

  • Jacques LE GUEDARD
    Jacques LE GUEDARD , posté le 12/10/2016 à 17:56
    Aymeric Gibet quel marin celui-là!! mais quel marrant!!! quel bons moments passés a Amsterdam 2015 lors de la parade et surtout quelle rigolade!!
    Mais aussi ce Bordeaux Madère en 2008 et tous les autres stages qu'on a pu partager.
    "La récompense du mérite est le mérite meme"
    Bravo a vous Commandant!
    Jacques de Bordeaux
  • Vincent MARTIN
    Vincent MARTIN , posté le 27/09/2016 à 02:26
    Bonjour,
    je suis actuellement étudiant au lycée maritime de la Rochelle en option Plaisance professionnelle. Afin de valider mes brevets Capitaine 200 et 500, je dois effectuer des stages embarqués à bord de navires de plaisance professionnelle ou de commerce.
    Il m'est très difficile de trouver un stage dans le secteur de la plaisance en France car le lycée à placé les dates de stages entre les Vacances de la Toussaint et celles de Noël (07 semaines de stages). Cela faire depuis le début des vacances d'été que je recherche un stage et je n'ai toujours rien trouvé! Je suis un élève motivé, attentionné et travailleur et je fais appel au groupe Passionnément Voileux pour m'aider à trouver des contacts qui pourraient me prendre en stage durant 07 semaines pour naviguer à bord d'un navire de Plaisance Professionnelle ou de commerce.
    Je laisse mes coordonnées pour me faire parvenir une réponse par mail ou par téléphone, ou je pourrai vous envoyer mon CV, une lettre de motivation plus précise ainsi que la convention de stage et l'autorisation d'embarquer.
    Cordialement
    MARTIN Vincent
    Mail: vince121199@yahoo.fr
    Numéro de téléphone : 06 38 89 78 05
  • laurence_gloria
    laurence_gloria , posté le 25/07/2016 à 14:44
    Je confirme les propos ci-dessous ! Tout comme les gabiers qui m'ont escortée, Mayte a attendu patiemment que je monte et redescende le long du mat. Première experience vécue dans la peur, mais qui m'a donné envie de recommencer. Merci.
  • maytedelvalle
    maytedelvalle , posté le 17/07/2016 à 11:32
    Nous avons eu la chance de visiter le Belem à Brest et de pouvoir écouter Aymeric nous raconter l'incroyable histoire de ce fabuleux voilier....le capitaine et l'équipage nous ont fait partager leur passion ....du coup, on pense y faire un stage en 2017!!

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • PARTICIPEZ AU FINANCEMENT DU CARÉNAGE 2017 DU BELEM
    progression
    • 21.55% financé
    • 6 465 € collectés
    • 94 soutiens
Belem
Fondation Belem 2016
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok