Accueil
Restauration du grand roof
progression
  • 7.88% financé
  • 4 415 € collectés
  • 46 soutiens

Le projet

Soutenez la restauration du grand roof, pièce emblématique du Belem datant de la période britannique. Ses boiseries sont abîmées et disparates. Plusieurs essences de bois cohabitent. La fondation Belem a décidé de redonner harmonie et éclat à l'ensemble de la pièce. Le grand roof est le nom donné au grand salon situé en dessous du spardeck, pont principal du trois-mâts. Aujourd'hui, ce salon est l'endroit où se réunissent l'équipage et les navigants en mer pour des briefings, des ateliers de lecture de carte ou des conférences sur l'histoire du Belem. A quai, c'est également un espace privatisable pour organiser des déjeuners ou des dîners d'exception. Enfin, c'est la plus prestigieuse pièce du navire que les visiteurs découvrent en escale.

La décoration actuelle du grand roof date des travaux commandés entre 1914 et 1917 par le Duc de Westminster qui racheta le Belem pour le transformer en yacht de luxe. Le trois-mâts sera qualifié à l’époque d’un des plus beaux yachts, d’un luxe fantastique mais d’un goût authentique. C’est la firme londonienne Marple and Co qui fut chargée de l’ameublement intérieur et à laquelle on doit les choix encore visibles aujourd’hui comme celui de l’acajou de Cuba. Cette essence a été lourdement exploitée aux XVIIIe et XIXe siècles pour la réalisation de meubles de qualité en Angleterre. Elle est aujourd'hui en voie de disparition. 

Lorsque le Belem a été restauré en 1980, les travaux ont été faits avec des cloisons en placage teinté. Il faut maintenant les remplacer par des panneaux de bois plus noble, idéalement avec les essences d’origine et s’attaquer à la finition intérieure des encadrements des 18 sabords.

Au programme de cette restauration qui sera réalisée par des ébénistes agrées Ministère de la Culture :

- Le remplacement des panneaux en contreplaqué par des panneaux en véritable acajou,

- La fabrication des coffres de sabords en acajou permettant l'encadrement des 18 sabords,

- La réalisation de cache-extincteurs pour les rendre plus esthétiques,

- La mise en teinte des bois neufs en harmonisation avec les bois anciens pour une harmonie parfaite,

- La restauration des meubles et boiseries côté bar.

Aidez la fondation Belem à redonner au grand roof tout son éclat en faisant un don.

 

 

 

 

Vous souhaitez soutenir un autre projet ?

  • CHANGER DEUX VOILES : LE DIABLOTIN ET LE PETIT CACATOIS
    progression
    • 98.85% financé
    • 19 770 € collectés
    • 262 soutiens
 

Donateurs

Si vous avez déjà fait un don mais que vous n’avez pas de compte utilisateur sur notre site, cliquez-ici pour le créer. Profitez ainsi de vos avantages et recevez le courrier électronique des Amis du Belem

Faites un don et devenez Amis du Belem

Le Club des Amis du Belem
  • Recevez votre carte
  • Recevez le courrier des Amis du Belem
  • Visitez gratuitement le Belem
  • Rencontrez l’équipage
  • Reçu fiscal : vous pouvez télécharger votre reçu fiscal depuis votre espace donateur. La fondation Belem envoie systématiquement les reçus fiscaux par courrier postal, l’année suivant votre don. Le prochain envoi se fera en février 2017 pour les dons effectués en 2016

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Privatiser le Belem

Belem
Fondation Belem 2017
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne
En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Pour obtenir plus d'information sur les cookies, vous pouvez consulter notre politique.
Ok