3

Le projet

Le Belem ne naviguera pas en 2020. Le Vivre Ensemble n'est pas « à la mode » en cet été 2020. Il est même proscrit à cause de la pandémie planétaire. On ne sait pas faire naviguer le trois-mâts avec les règles de distanciation sociale imposées aux opérateurs culturels. C'est même contraire à l’essence du projet Belem construit sur la solidarité, l’entraide et le Faire Ensemble.

Il nous a bien fallu se rendre à l’évidence et s’organiser pour réduire drastiquement les charges financières qui pèsent sur la Fondation Belem en saison. Une décision lourde de conséquences : navigations, événements et visites annulées, recettes 2020 anéanties, emplois des marins réduits à son strict minimum. Le Belem a été mis à l’abri à Saint Nazaire, entretenu pas 4 marins qui se relèvent 2 à 2 dans leur fonction de chef mécanicien et de maître d’équipage. Il quitte un hivernage (Nantes /St Nazaire) pour en retrouver un autre (Cannes). Et nous n’allons sauver en 2020 que les visites à Cannes : c’est peu sur une année qui s’annonçait florissante et festive.

Comment la fondation va-t-elle s’en sortir ? Grâce à vous, grâce à votre soutien plus que nécessaire grâce à tous les navigants de l’année 2020 ayant accepté de reporter leur navigations 2020 en 2021, grâce à son mécène historique, la Caisse d’Epargne et grâce à un équipage et une équipe compréhensifs, mobilisés pour repartir et permettre au navire de reprendre la mer en 2021.

Nous ne lâcherons rien : le Belem reprendra la mer parce que nous le voulons tous. Et nous le pouvons grâce à vos dons.

Photo : Le Belem pendant son confinement à Saint-Nazaire © Thierry Campion

Contactez-nous