Actualités

Il est de retour, le journal de bord du Capitaine !

mardi, 03 août 2021 16:56

La Rochelle/Bordeaux du 28 au 30 juillet 2021 : "L'art de remonter la Garonne"

La Rochelle, c’est non sans un certain plaisir que les amarres sont larguées à 09h07 ce mercredi 28 juillet 2021, puisque le Belem reprend la mer avec à son bord 42 stagiaires. C’est en saluant le trois-mâts barque Le Français et le trois-mâts goélette Thalassa que le sas du bassin des chalutiers est franchi sous les yeux d’un public Rochelais présent en nombre. Au moteur, nous quittons le pertuis d’Antioche et laissons Chassiron sur bâbord, le large s’ouvre à nous sous un ciel parsemé de grains qu’un vent d’Ouest de 4 Beaufort souffle au-dessus d’une mer formée.

A 14h, l’ordre est donné, tout dessus. De l’eau à courir, le Belem met à la voile et pique vers le sud. Voiles d’étais et focs établis ce sont mât de misaine et grand mât qui se parent de leurs voilures. Moteur stoppé à 15h45 et ça y est, tribord amure, le trois-mâts marche à la voile. La terre s’éloigne et le vent mollit, le soleil se couche sur les phares de Belem. Dans une nuit sans lune, à minuit, nous virons lof pour lof. La relève prête main-forte, au réveil, puis range et règle le navire, qui file tout doux, cap au Nord sur une mer belle et dans un vent mollissant.

A 08h00, le navire est ababouiné alors que le soleil frappe le pont. Quelques pêcheurs croisent notre route et la côte Aquitaine se laisse deviner. Le canot MOB est mis à l’eau sur une mer d’huile et nos stagiaires peuvent admirer ainsi le Belem, sous voiles, au large de l’embouchure de La Gironde. Le vent se décide à revenir progressivement du Nord-Ouest en milieu d’après-midi et permet un second virement lof pour lof. A 18h00, nous repartons tribord amure vers le sud et les manœuvres continuent.

A 19h30, Cacatois et Perroquets sont cargués. La voilure doit être réduite afin de se mettre au moteur et rejoindre la marque d’eau saine BXA à l’entrée de la Gironde pour 04h00 du matin.

A 22h30, tout est cargué et le Belem, désormais au moteur, se dirige vers le faisceau de Cordouan pour embouquer le fleuve le lendemain matin. Nous quittons le Golfe de Gascogne pour une navigation intérieure d’une quarantaine de milles nautique jusqu’à Bordeaux et c’est au Verdon, au lever du jour, que le pilote embarque. Vignobles et châteaux se succèdent le long du fleuve jusqu’à ce que nous rencontrions Garonne et Dordogne à l’heure du buffet servi sur le spardeck du navire. La cité du vin se présente peu à peu et c’est à 11h55 ce vendredi 30 juillet que le Belem passe le pont d’Aquitaine puis le pont Jacques Chaban-Delmas avant de se présenter au pont de pierre et au quai Richelieu où nous nous amarrerons à 12h42.

Les stagiaires quittent le bord salué par l’équipage, ravis d’avoir pu grâce à eux faire de nouveau naviguer Belem après 17 mois d’attente.

Le Capitaine, Commandant Aymeric Gibet.

 

Réserver une navigation 

Information : La navigation à bord du Belem peut de nouveau être possible grâce à la mise en place d'une bulle sanitaire, équipage et stagiaires sont vaccinés et testés, pouvant profiter ainsi d'une navigation en toute sérénité)

Découvrer le protocole sanitaire anti-covid à bord 

 

 

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Contactez-nous