Actualités

Journal de bord #3 Lorient Arcachon du 12 au 15 avril 2022

mercredi, 20 avril 2022 22:57

"Le Belem quitte le port de pêche de Lorient le mardi 12 avril 2022 avec à son bord 48 stagiaires. Nous avons 3 jours pour atteindre Arcachon, étape cruciale et peu banale, le Belem n’ayant pas été aperçu dans ces eaux ces 102 dernières années.
Bien qu’enjoué par un tel événement, nous profitons de notre route qui nous emmène tutoyer les îles morbihannaises et vendéennes : Groix, Belle-Île, Yeu, Ré, Oléron que nous saluerons de loin. Si les conditions de vent ne sont pas idéales, il en faut plus pour nous arrêter. Mercredi 13 avril, nous mettons très vite les voiles d’étai puis plus tard les voiles carrées pour nous laisser porter au large de Belle-Île-en-Mer. Nous profitons d’une mer calme et d’un faible vent pour un Zodiac Photo Tour et des ascensions dans la mâture. La météo est clémente, digne d’une belle journée de printemps, et tout le monde est ravi à l’annonce du Commandant : ce sera un mouillage à Sauzon pour terminer la journée. A 20 h, nous mouillons l’ancre au milieu des casiers, le port est tout près et c’est une joie de pouvoir à nouveau descendre à terre lors de mouillages ! Nous en profitons bien, l’escale est courte : à minuit, il faut reprendre la route. 
Nous longeons la côte Est de Belle-Île, apercevons Houat et Hoedic et visons ensuite l’ouest de l’île d’Yeu ; il nous faut, ensuite, rejoindre l’embouchure de la Gironde afin de récupérer le pilote qui nous guidera jusqu’au port d’Arcachon. Nous mettons les voiles à nouveau, profitant d’une brise de Nord pour rejoindre notre point de rendez-vous. C’est au moteur que nous longeons la côte de l’embouchure jusqu’au Cap Ferret, traversant quelques bancs de brume très localisés. Enfin, nous établissons deux étages de voiles d’étai, les huniers fixes et nous visons les passes du bassin d’Arcachon. Nous rejoignons le célèbre bassin, escortés par de nombreux enthousiastes. Après un évitage devant les jetées, nous décidons finalement de rentrer au port, où l’espace réduit promet une manœuvre intéressante. À 19 h, nous sommes amarrés quai Ifremer, au cœur du salon nautique d’Arcachon et c’est en chanson que nous nous souhaitons bon vent et clôturons cette belle navigations dont nous garderons tous un grand souvenir."

Commandant Aymeric Gibet

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Contactez-nous