Actualités

Journal de bord Saint-Nazaire/La Rochelle du 13 au 16 juin

jeudi, 30 juin 2022 16:05

''C’est sous un grand soleil que nous dépassons les jetées du port de Saint Nazaire. Après être sortis du sas, le pilote quitte le bord et nous reprenons les commandes de la barre en mécanique. Nous faisons cap au large et profitons du premier quart de la journée pour établir les voiles, il est maintenant 18 heures et nous naviguons maintenant toutes voiles dehors. Nous sommes poussées vers l’île d’Yeu par un vent de nord. Nous dépassons l’île d’Yeu au vent arrière puis nous virons au large au près tribord amure. En prévision de la nuit à venir, en début de soirée, nous carguons les cacatois. Le vent est forcissant pendant la nuit jusqu’à force 6 et nous filons à vive allure au nord-ouest, en établissant une vitesse maximale de 7,3 noeuds ! En milieu de nuit, nous carguons les perroquets. 

La nuit du lundi 13 au mardi 14 juin se passe sans encombre et nous arrivons à l’ouest de Belle-Ile en début de matinée. Nous virons lof pour lof pour faire route Est-Sud-Est, toujours au près. Nous sommes brassés bâbord amure en pointe les voiles établies jusqu’au cacatois. En milieu de journée, nous montons au grand mât pour des ascensions mature sous un grand soleil. Le vent a faibli et souffle maintenant force 4 au NNE. La journée se passe sans encombres et nous commençons les ascensions matures jusqu’à la grande vergue, ascensions qui se termineront en fin d’après-midi. En soirée, nous profitons de la lumière pour faire des photos du Belem toutes voiles dehors depuis le semi-rigide du bord, le Manta. Nous naviguons de nuit toute voiles dehors et nous carguons les voiles au matin pour faire route au moteur vers l’île d’Aix où nous passerons la nuit au mouillage. Nous arrivons à destination et le bosco largue l’ancre à 18 heures. Nous profitons de la douce chaleur de la fin de journée pour un cocktail de fin de stage, suivi d’une soirée à terre pour visiter l’île. Le Jeudi matin, nous montons en tête de grand mât à plus de 32m de hauteur pour les ascensions hautes, puis nous quittons le mouillage en direction du point de pilote dans le chenal de La Pallice.

Nous avons parcouru 180 milles à la voile et 254 au total.

Merci à tous pour votre bonne humeur et bienveillance durant ce stage.''

Commandant Aymeric Gibet

Laissez un commentaire

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exclusivement utilisées afin que je puisse poster mon commentaire. Consulter notre Politique de Confidentialité pour faire connaître et exercer vos droits.
Contactez-nous