Newsletter

Vous acceptez de recevoir les newsletters et vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité.
Ces mails sont expédiés par un routeur de confiance et comprennent un lien pour vous désinscrire à tout moment.

Accueil

13
JUIN 2018
Les gazelles de la mer - Journal de bord

2018-06-13 07:06:06
https://www.fondationbelem.com//media/k2/items/cache/6c0c412394f2c9af0b55b0907fda4a1f_XL.jpg
Jour N°6 Samedi 9 juin Les quarts nocturnes sont modifiés afin de nous permettre de récupérer, de manière équitable et douce, par tiers de 20 min, l’h...

Jour N°6

© STI - Valery Valisevsky
© STI - Valery Valisevsky

Samedi 9 juin

Les quarts nocturnes sont modifiés afin de nous permettre de récupérer, de manière équitable et douce, par tiers de 20 min, l’heure française.

La brume entoure le Belem et rend difficile la visibilité pour la veille. C’est ainsi que se dresse tardivement, un navire russe sur la ligne de foi, droit devant les gazelles de veille sur le gaillard. Aussitôt, la dunette en est avisée, et décide de contacter le navire sur le canal d’urgence. Ce dernier accepte de venir de 10° à droite afin que nous puissions passer derrière lui. Ouf ! Le pire est écarté… Quoi qu’il en soit, notre navire étant sous voiles, nous sommes privilégié.

 

Vers 5h, la brume épaisse laisse place à un magnifique lever de soleil, qui soulage les esprits et permet d’attaquer ce week-end de navigation sous les meilleurs auspices.

Le vent est enfin de la partie puisqu’il atteint jusqu’à 20 nœuds pour le plus grand plaisir de l’équipage et des gazelles qui se sont pressées sur le gaillard et la dunette!

Finie la croisière, enfin nous faisons de la voile ! Une gite de 15° et une houle bien formée font pencher le navire à tribord et nous contraignent presque à marcher sur les murs. Désormais, commencent un véritable spectacle d’équilibristes, et un parcours périlleux notamment pour les gazelles du service de midi… La barre est capricieuse et a du mal à être apprivoisée par nos petites mains, mais nous tenons le cap (costaud la gazelle !) !

 

La frustration est l’essence de la performance : le capitaine et son équipage, après avoir souffert de conditions de navigation trop platoniques, décident de changer de stratégie afin de nous maintenir dans la course.

La chance sourit aux audacieux : nous atteignons une vitesse de 9 nœuds en surface (avec une pointe à 9.5), et 7 nœuds en fond (ralentie par des courants), soit trois fois plus que les deux derniers jours. 84 milles sont parcourus en moins de 10 heures.

                           

Notre équipage, tout euphorisé par la vitesse, nous gratifie de récompenses  en tout genre :

  • Initiation à l’utilisation dusextant par Quentin, le Second capitaine
  • Concours de tissage dechoucanes avec Matthieu, sur le gaillard

0 commentaire

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exclusivement utilisées afin que je puisse poster mon commentaire. Consulter notre Politique de Confidentialité pour faire connaître et exercer vos droits.

CARTE & AGENDA DU BELEMReplierReplier

Articles les plus lus

Faire un don

  • RESTAUREZ LES ORNEMENTS EN BOIS SCULPTÉ DU BELEM
    progression
    • 5.97% financé
    • 1 790 € collectés
    • 31 soutiens
Belem
Fondation Belem 2018
Suivre le Belem sur les réseaux sociaux
PARTAGER Open
Facebook Belem Twitter Belem Youtube Belem Instagram Belem
S'INSCRIRE Open
Contacter la Fondation Belem
  • Par téléphone :
    Tel : +33 (0)1 42 73 47 30
    du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h
    Fax : +33 (0)1 42 73 47 39
  • Par courrier :
    Fondation Belem
    5 rue Masseran
    75007 Paris
  • Par email :
    - A l'adresse contact@fondationbelem.fr
    - Ou en utilisant le formulaire de contact
CONTACTS Open
Caisse d'Epargne