Actualités

Journal de bord Dunkerque/Brest du 26 au 30 septembre 2021

jeudi, 07 octobre 2021 11:28

Du nord au Finistère

C’est sous un soleil radieux et une foule importante que nous larguons les amarres du quai Freyssinet de Dunkerque. Après le passage de l’écluse, nous nous présentons dans le chenal débouchant au-dessus de la ville de Calais d’où nous commençons à traverser le rail du détroit du Pas de Calais, lieu emprunté par un nombre important de navires de commerce. À la fin de la journée nous sommes à l’est de Folkestone, les vents sont contraires et nous sommes obligés de garder le moteur durant la nuit.

Le lendemain matin, une toute autre ambiance nous attend avec le passage d’un front amenant pluie et vent allant jusqu’à 50 nœuds. Nous avons établi le 1er étage des voiles d’étai pour appuyer le Belem face à une mer formée. Une fois le front froid arrivé, les vents refusent, la visibilité s’améliore et nous profitons de cela pour virer tribord amure avec une belle vue sur l’île de Wight. Nous mettons cap au sud et à la fin de la journée sous huniers fixes, volants et deux étages de voiles d’étai nous arrivons au large de Barfleur. Dans la soirée, nous carguons les voiles carrées et nous faisons route au moteur pour se présenter dans le raz Blanchard à 8 heures du matin. La descente vers Saint-Quay-Portrieux nous a permis d’en apprendre plus sur l’histoire du navire, bien installés dans le salon commandant. Au coucher du soleil, nous sommes mouillés devant l’île de la Mauve pour la nuit en attendant le passage d’un deuxième front.
Le lendemain matin, nous montons dans la mâture accompagnés d’un ciel bleu et d’une belle vue sur la baie de Saint-Brieuc. Nous reprenons notre route en début d’après-midi, nous passons non loin des côtes nord de la Bretagne, le passage entre les sept-îles et Perros-Guirec nous offre une très belle vue sur les cailloux de la côte de granit rose. Au petit matin, nous sommes à l’ouest du phare du Four et nous commençons notre route à travers le chenal du Four d’où nous sortirons vers midi. Nous mettons cap à l’est et nous établissons les huniers fixes pour passer le goulet de Brest sous voiles. Nous voyons apparaître Brest où nous devons déjà nous dire au revoir.

Le Capitaine, Commandant Mathieu Combot

Information : La navigation à bord du Belem peut de nouveau être possible grâce à la mise en place d'une bulle sanitaire, équipage et stagiaires sont vaccinés et testés, pouvant profiter ainsi d'une navigation en toute sérénité)

Découvrer le protocole sanitaire anti-covid à bord

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Contactez-nous