Actualités

Journal de bord #4 Arcachon Les Sables d'Olonne du 19 au 22 avril 2022

vendredi, 06 mai 2022 11:48

"Le Belem quitte le port d’Arcachon le 19 avril 2022 avec à son bord 45 stagiaires. Nous avons 3 jours pour atteindre Les Sables d’Olonne, port mythique dans le paysage maritime français d’où se tiennent le départ et l’arrivée de la mythique course au large « Le Vendée Globe ».

 

Mardi matin, le navire appareille avant le lever du jour. Nous empruntons la passe Nord du bassin d’Arcachon, et l’on peut saluer la dune du Pilat sur bâbord avant de prendre cap au Nord. Après avoir établi la voilure et débarqué le pilote portuaire aux abords de la Gironde à 16h00, des conditions météo musclées, et un vent de Nord de 5 beauforts, bien établi nous invite à faire route à l’Ouest vers le large pour tirer un long bord durant la fin de journée et la soirée. Durant la nuit, le vent monte et la mer commence à se former.

 

Au matin du 20 avril, au large, le Belem a parcouru une bonne centaine de milles. À 10h00, nous virons lof pour lof pour rejoindre la côte le plus au nord possible. Durant la journée et la nuit suivante, nous tâchons de rejoindre les abords de l’Île d’Aix.

 

Le 21 avril à 10h00, nous sommes abrités, la mer est belle et le vent est tombé, nous mouillons, 2 maillons à l’eau au sud de l’Ile d’Aix, près de la pointe Sainte Catherine. Tout le monde profite de cette halte pour se ressourcer, des navettes sont organisées avec le Zodiac du bord pour aller découvrir l’Île. Par le travers, on contemple le Fort Boyard.

 

Le 22 avril, nous levons l’ancre et nous établissons les voiles jusqu’aux cacatois pour faire route jusqu’aux Sables d’Olonne. En fin d’après-midi, le Belem emprunte le chenal des Sables, et le public est au rendez-vous. L’on ne peut s’empêcher de penser aux images télévisées de l’arrivée du Vendée Globe. Pour nous, cette escale ne se fera pas à bord d’un voilier de course en solitaire, mais bien à bord de l'un des plus beaux trois-mâts, avec tout son équipage. "

 

Commandant Aymeric Gibet

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Contactez-nous