Actualités

Journal de bord Ostende/Cherbourg du 24 au 26 mai

jeudi, 02 juin 2022 11:55

"Après une courte mais intense semaine de festivité à Ostende à l’Ancre, le Belem quitte le port de Ostende le 24 mai 2022 au matin avec à son bord, 20 stagiaires et son équipage. Une petite équipe parée à emmener notre navire jusqu’à Cherbourg contre vents et marées au passage du Dover Strait. Force de ses deux moteurs, le Belem se fraye une route dans cette zone où le trafic maritime est très dense.
Au matin du 25 mai, afin de pouvoir profiter des vents, nous faisons route au sud-ouest pour rejoindre des eaux nous offrant plus de liberté de manœuvre, le rail du Pas-de-Calais ayant restreint notre navigation des eaux belges aux eaux normandes. Après avoir brassé en pointe bâbord amure et dérabanté jusqu’aux huniers volants, il est temps de changer de cap pour hisser enfin les voiles. Cap au Nord-Ouest.
C’est une après-midi bien remplie qui s’annonce au programme : établir jusqu’aux volants pour profiter des plaisirs de la navigation à la voile. Parez à hisser ? Parez ! 18h30 legal time, il est déjà temps de manœuvrer lof pour lof car nous approchons du trafic montant de la manche. En soirée, le vent fraîchit et les voiles sont carguées régulièrement les unes après les autres. A 03h00, le ronronnement des moteurs se fait entendre, toutes les voiles sont carguées, et nous faisons route plein Ouest direction la pointe de Barfleur.
Nous sommes déjà le 26 mai et c’est l’heure du grand frisson sur le Belem, au programme ascension du Beaupré. Début d’après-midi, l’arrivée est imminente, après un bon déjeuné, les côtes du Cotentin sont enfin en vue. La rade de Cherbourg nous ouvre grand les bras, à 16h30 le pilote est à bord. Le Belem est arrivé à destination, nous sommes amarrés Quai de France et la coupée posée à terre. C’est la fin d’une navigation riche en grains et rafales de vent. Il est maintenant temps de se dire au revoir et de se souhaiter bon vent.
Merci à tous de votre présence et votre bonne humeur, à très vite à terre lors d’une visite ou en mer sur le Belem."
Votre capitaine, Commandant Mathieu Combot.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Contactez-nous