Actualités

2

Témoignage d'un administrateur : contre-amiral Lugan

mardi, 03 octobre 2017 09:52

Le récit de sa navigation en Norvège

« Représentant le ministère des Armées au conseil d'administration de la Fondation Belem, j'ai choisi cet été de rejoindre le navire aux Hébrides, afin de naviguer à son bord jusqu'aux Shetlands et ainsi rencontrer l'équipage et les stagiaires. En effet, si c'est une chose nécessaire de gérer dates et chiffres depuis la rue Masseran, c'en est une autre, tout aussi importante, que d'observer "sur le motif" comme disent les peintres. Et tant qu'à faire, autant choisir une zone et des conditions où le navire pourrait être à l'épreuve ! 

Et nous serons servis : 10 nœuds de courant dans le Pentland firth entre l'Ecosse "continentale" et Scapa flow, la fameuse baie des Orcades, 35 nœuds de vent et 100 yards de visibilité devant Fair isle la bien nommée, pointe sud des Shetlands, une eau à 9 degrés, des ciels presque boréaux ... Les fulmars et les fous de Bassan volent autour de nous, dauphins et phoques sont nombreux de part et d'autre : les nombreux stagiaires "récidivistes" (qui n'en sont pas à leur premier embarquement) vont trouver l'exceptionnel qu'ils sont venus chercher. D'autant que le commandant et son équipage dosent subtilement les sensations fortes et le repos bien mérité : en mer, il faut savoir durer pour endurer ! 

D'ailleurs notre gréement nécessitera une impressionnante (pour ceux qui observeront le travail aérien du bosco et des gabiers) intervention en route sur le mât de misaine, car un câble avait en partie quitté sa poulie, avant que nous ne rejoignions Leerwick. Fidèle à sa réputation, l'équipe de cuisine veille au moral de tous en mitonnant les produits frais des escales, quelles que soient les conditions de mer et de vent. Lorsque celui-ci s'apaise, nous embouquons les chenaux étroits des archipels pour mieux observer faune et flore, puis retournons vers le large lorsque les vagues grossissent et que les nuages rejoignent l'horizon. Et enfin le plaisir de la découverte en escale, du gin des îles, du fish and ships, des sites préhistoriques, de la marche au milieu des moutons ou au bord des falaises. Une magnifique expérience donc, à bord de notre fringant cent vingtenaire, de laquelle je ramène observations, suggestions et projets qui seront utiles à la conservation et la conduite de l'activité du Belem. À la prochaine ! »

2 commentaires

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exclusivement utilisées afin que je puisse poster mon commentaire. Consulter notre Politique de Confidentialité pour faire connaître et exercer vos droits.
  • Jean-Claude CURILLON, le 05/10/2017 à 15:52
    ...et vu de la rue Masseran ,ce serait fiches and chipes !!!
  • Dominique Le Moult, le 03/10/2017 à 19:37
    Fish and ships....
    Un lapsus de navigateur!!!
    ;)
    Dominique
Contactez-nous